COLONEL ABOUBACAR SADIKH DIOUF, DIRECTEUR DE HAAS: «L’Aibd est un aéroport sur»

Le nouveau ministre du Touisme et des Transports aé-riens, Alioune Sarr, a renduvisite hier aux services rele-vant de son département.L’Agence Nationale de l’Avia-tion Civile (Anacim), l’Asecnaet la Haute Autorité des Aéro-ports du Sénégal (Haas) ontété visitées. Dans ce dernierservice, le colonel AboubacarSadikh Diouf a révélé que desaudits de sureté ont été pas-sés avec succès. et les auditsmontrent que l’Aibd est sûr.

Le marathon a duré plus de 8tours d’horloge. Mais OumarGuèye a tenu à visiter tous lesservices rattachés à son minis-tère, et logés à l’ancien aéroport(Léopold Sédar Senghor) et àl’Aibd. Au niveau du nouvel aé-roport justement, le ministredes Transports aériens a visitél’Haas qui, selon le colonelAboubacar Sadikh Diouf, a par-ticipé, par la qualité de ses pres-tations, à l’amélioration duniveau de sureté. Devant sonhôte particulièrement admiratifet l’ensemble du personnel decette structure, il a ajouté quel’Aibd est un aéroport sûr, d’au-tant que des audits de suretéont été effectués. De l’avis ducolonel Diouf, «on est passé de48 manquements à 6 manque-ments». Ce qui le fonde à direque l’Aibd est un aéroport de ré-férence. Prenant la parole, le ministreAlioune Sarr a tout d’abord féli-cité le directeur de l’Haas avantd’indiquer qu’il faut toujoursêtre en alerte en ce sens que lasécurité n’est jamais acquise.Pour lui, l’objectif du PrésidentMacky Sall est de faire du Séné-gal un hub mondial. A cet effet,une enveloppe de 98 milliardsFcfa a été dégagée pour réhabi-liter les aéroports régionaux quipermettront d’accroitre l’offretouristique du Sénégal. Avec2 154 190 passagers soit unehausse de plus de 9%, l’ancienministre du Commerce veutfaire de l’Aibd une référence in-ternationale. Avant l’étape de l’Aibd, AliouneSarr a fait un crochet à l’Anacimqui assure la supervision del’exploitation des aérodromes àtravers des inspections et desaudits de sondage. Sur place, ledirecteur général de l’AnacimMaguèye Maram Ndao a plaidépour la construction et l’équipe-ment d’un siège. D’autant que,dit-il, le siège actuel est en étatde délabrement avancé. Mêmes’il s’est abstenu de s’attardersur la question, il a révélé quel’agence connaît des problèmesd’ordre financier. Une situationqu’il promet de résoudre. Tou-tefois, le maire de Notto Diobassa rappelé au Dg de l’Anacim quel’Etat a des contraintes finan-cières à gérer. Par ailleurs, il aexhorté le directeur MaguèyeMaram Ndao de ne faire aucuneforme de cadeau à ceux qui selancent dans ce secteur, car lasécurité des personnes est enjeu. Proposant au Dg de l’Ana-cim de réfléchir sur d’autressources de financement,Alioune Sarr a préconisé en at-tendant que le service de la mé-téorologie utilisé par certainsorganes de presse soit payant.«On ne peut pas être dans lagratuité en permanence », dit leprogressiste qui a bouclé sa vi-site par un passage à la Tour deContrôle de l’AIBD .

( Mamadou Mbakhé NDIAYE et Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.