«IDY 2019» SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLELe: Livre Blanc qui noircit la victoire de Macky Sall

La coalition «Idy 2019» a présenté, avant-hier (mardi 30avril), son livre blanc sur l’élection présidentielle. Il s’agit d’un rapport de 56 pages qui remet en cause la sincérité de la victoire du Président Macky Sall à l’issue du scrutin du 24 février dernier.

A l’exception de Mamadou Diop Decroix, les leaders des partis membres de la coalition«Idy2019» étaient tous absents. Mais, le leader d’Aj/Pads (tendance opposition),

accompagné du deputé Déthié Fall et d’autres responsables de la coalition comme le Pr Malick Ndiaye, s’est employé à battre en brèche toutes les thèses de la mouvance présidentielle tendant à crédibiliser la victoire du Président Macky Sall. Avec l’humour sarcastique qu’on lui connaît, Mamadou Diop Decroix a relevé tous les manquements du dernier scrutin présidentiel. De l’avis du parlementaire et ancien ministre de la Communication, il est judicieux d’expliquer les causes qui ont poussé l’opposition à rejeter les résultats de la dernière présidentielle pour que de tels écarts ne se reproduisent plus. A l’en croire, «la stratégie de confiscation du pouvoir par Macky Sall est partie du référendum de 2016. D’autant qu’en 2016, ils ont créé à l’étranger 1213 bureaux de vote en contravention du décret qui avait bien précisé que la carte électorale ne changeait pas à l’occasion du référendum». Les membres de la coalition «Idy2019» révèlent avoir découvert l’existence de quelques 600 bureaux de vote fictifs. «Et 600 procès verbaux ne correspondant à aucun bureau de vote ont été confectionnés au titre du vote étranger», signale le député Mamadou Diop Decroix qui renseigne que le nombre de votants pour la coalition présidentielle entre les législatives de 2017 et la dernière présidentielle a augmenté de 115.232 voix et le nombre de voix de la coalition Benno Bokk Yaakar a augmenté de 97.672 voix. «Au plan national, le nombre de votants entre les législatives et la présidentielle a augmenté de plus d’un million et la coalition du Président Macky Sall a augmenté de plus de 900.000 voix soit 85%», soutient-il. Et de se demander: «Comment est-ce sociologiquement, politiquement et statistiquement possible ?». Si on analyse tout cela, dit-il, on se rend compte que Macky Sall a eu un million de votes fictifs. «Et si on enlève ce chiffre du nombre total de votants, Macky Sall se serait retrouvé avec 46% au premier tour», clame Mamadou Diop Decroix. Abondant dans le même sens, le deputé Dethié Fall a souligné que la présidentielle du 24 février dernier est un hold-up électoral. «Le Président Macky Sall n’a pas eu une victoire électorale, mais une victoire technique», argue le lieutenant de Idrissa Seck.

(Mamadou.M.NDIAYE avec Toutinfo.net)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.