FAUSSE ALERTE A LA BOMBE: Panique à Dakar

La matinée du lundi 29 avril 2019, a été mouvementée au centre-ville de Dakar, non loin d’Auchan et à quelques jets de pierres de la mairie de Dakar. Une valise de couleur bleue, abandonnée dans la rue, a attiré les soupçons. Des éléments debrigade d’intervention Polyvalente (Bip) sont vite arrivéssur les lieux et les artificiers ont fait exploser, à distance, lavalise. Elle ne contenait que des habits, livres, magazines et journaux.

C’était la suspicion générale dans la matinée du, au centre-ville de Dakar plus précisément au niveau du Boulevard Djily Mbaye X Ngalandou Diouf, non loin de la boutique Auchan et de la Mairie de Dakar. Une valise suspecte, de couleur bleu-ciel, a attiré l’attention des passants. Alertée, la Police a dépêché sans tarder des éléments de la Brigade d’Intervention Polyvalente (Bip), informés par lespoliciers du Commissariat Central de Dakar, de la découverte d’un colis suspect. Les spécialistes de ces cas spéciaux sont arrivés sur les lieux à bord d’un véhicule artificier, sous les regards curieux de passants qui ne voulaient rien rater de ce fait inhabituel. Par mesure de prudence, les éléments de la Police ont «d’abord délimité le périmètre de sécurité qui a été élargi, pour des raisons de sécurité, jusqu’à un rayon de cent cinquante mètres, avant de déployer un robot de reconnaissance», renseigne un communiqué du Bureau des Relations Publiques (Brp) de la Police nationale. Sur place, les artificiers ont vu que la fameuse valise était verrouillée. Sa position et son volume n’étaient pas propices à une quelconque manipulation. Les policiers ont donc procédé à une mise en rubis nette à distance avec une charge explosive. Une fois la destruction faite, il ne restait que les débris de la valise, des journaux, des magazines, des livres et des habits. Il a été ensuite procédé à la vérification de la qualité de l’air pour voir s’il ne contenait pas de produits chimiques. Quelques minutes après cette opération qui a fait pousser un grand ouf de soulagement aux populations, un homme s’est présenté devant les policiers pour réclamer la propriété de la valise. Il a soutenu, sans autre précision, l’avoir laissée au niveau du Centre culturel français. Il a été interpellé et transféré au commissariat du Plateau pour la suite de l’enquête. Une équipe de sapeurs-pompiers déployée pour la circonstance a pris le relais pour effectuer des tests et écarter tout risque de contamination. Finalement, il y a eu plus de peur que de mal.

( Hadja Diaw GAYE avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.