DOUBLE MEURTRE DE MEDINATOUL SALAM: TRAVAUX FORCES A PERPETUITE, CONFISCATION DES BIENS, MANDAT D’ARRET/ Le Proc requiert la requiert la perpete contre Bethio et 15 de ses Talibés

Implacable, fut le réquisitoire prononcé hier par le procureur de la chambre criminelle de Mbour. Youssou Diallo, qui a jugé ignoble le double meurtre de Médinatoul Salam, a requis la peine de travaux forcés à perpétuité contre Cheikh Béthio et 15 de ses talibés co-accusés, la confiscation de leurs biens et un mandat d’arrêt contre le guide des thiantacounes. Quant à Serigne Saliou Barro, Aziz Mbacké Ndour et Samba Ngom qui bénéficient d’une liberté provisoire, le parquet a requis à leur encontre 10 ans de travaux forcés et le mandat dépôt à l’audience.

Si la cour suit le réquisitoire du procureur, Cheikh Béthio Thioune va passer le reste de sa vie en prison. Hier, le procureur de la République a fait un réquisitoire implacable contre le guide des thiantacounes et ses co-accusés. D’autant que Youssou Diallo a demandé la condamnation de Cheikh Béthio Thioune et de ses 15 disciples à une peine de travaux forcés à perpétuité. Sont concernés par cette demande Abdoulaye Diouf, Serigne Khadim Seck, Mame Balla Diouf, Demba Kébé, Mamadou Guèye, Pape Ndiaye, Moussa Dièye, Aliou Diallo, Momar Talla Diop, Samba Fall, Mohamed Sène, Adama Sow dit Doss, Cheikh Faye et Aly Diouf et bien entendu Cheikh Béthio Thioune. Le procureur corse la note en demandant la confiscation des biens du guide des thiantas et un mandat d’arrêt contre lui. Quant à Serigne Saliou Barro, Aziz Mbacké Ndour, Samba Ngom et Pape Hann, ils risquent 10 ans de travaux forcés et le mandat de dépôt à l’audience.

«PAS DE LEGITIME DEFENSE NI DE CIRCONSTANCE ATTENUANTES»

Pour le procureur, Béthio Thioune et Cheikh Faye sont coupables des délits d’association de malfaiteurs, de complicité de meurtre avec tortures et non dénonciation de crime. Non seulement Béthio Thioune était au courant du double meurtre, indique le proc, mais aussi il a incité les talibés à s’en prendre à Bara Sow. «Béthio a demandé que Bara Sow ne remette plus jamais les pieds à Médinatoul Salam. Quand un guide religieux drainant des foules donne un pareil ndiguel contre une personne, cela devient une véritable chasse à l’homme», indique le maitre des poursuites qui trouve impensable que l’on puisse se promener dans une maison où des gens ont été fraichement blessés a fortiori tués.

LE DOSIER MEDICAL DECHIRE PAR LE PROCUR

Malgré le dossier médical volumineux présenté par les conseils du guide des thiantacounes, le procureur Youssou Diallo pense que cela ne lui fera pas échapper aux griffes de la justice. «On a beaucoup entendu dire que Béthio Thioune est malade. Le 26 avril 2012, il a été placé sous mandat. Et le 21 avril 2013, il a bénéficié d’une liberté provisoire assistée d’un contrôle judiciaire. L’instruction a été clôturée le 31 décembre 2013. Béthio se trouve à l’étranger contre l‘avis de la justice. Donc Monsieur le président, il faut le juger par contumace, car il s’est soustrait à l’action de la justice», a soutenu le procureur. Compte tenu de tous les éléments accablants du dossier, le représentant du parquet demande que le mandat d’arrêt soit décerné à Béthio Thioune. «La justice doit assumer son rôle. Les chambres criminelles doivent assumer leur responsabilité. La contumace étant consommée, il ne faut pas que son ombre plane sur votre juridiction. Béthio ne doit pas être défendu. On a beaucoup insisté sur la complicité. Tout est parti de Béthio, s’il n’y avait pas ses propos, il n’y aurait pas eu de Meurtre. La contumace dans l’article 310 et 308 indique que Bethio ne pourra pas faire appel. La seule possibilité pour lui est de se constituer prisonnier. Ou alors on lance au mandat d’arrêt, car on ne nargue pas la justice». Après ces mots qui ont résonné dans la salle, les accusés ont été gagnés par l’abattement en attendant la plaidoirie de leurs avocats ce mardi.

( André BAKHOUM avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.