SONACOS: Modou Diagne Fada hérite d’une patate chaude

Le Président Macky Sall a filé une «patate chaude» à Modou Diagne Fada en le nommant Directeur général de la Sonacos en remplacement de Pape Dieng.

Modou Diagne devra se retrousser les manches pour redorer le blason de la Société Nationale des Oléagineux du Sénégal (Sonacos). La boite qui était jusqu’ici pilotée par Pape Dieng se trouve presque dans une situation moribonde, d’après le responsable local du Syndicat national des corps gras du Sénégal, Cheikh Tidiane Aw. Ce quil’atteste, selon le syndicaliste,c’est le fait l’usine de Lyndianeet celle de Ziguinchor spéciali-sées la trituration et l’activité in-dustrielle sont à l’arrêt. Lesunités de Louga et de Diourbel,qui font le triage, le conditionne-ment des huiles et le raffinage, ne sont pas mieux loties. Même situation à Dakar. «Ce qu’on attend du nouveau Directeur général, c’est de booster la filière arachidière et la relance de l’activité industrielle au niveau descinq établissements», souligne Cheikh Tidiane Aw. «A Lyndiane par exemple, nous avons les récoltes de 2016-2017, de 2017-2018. Le stock est toujours là et les graines de la présente campagne 2018-2019 sont là, mais les machines son vétustes. Un stock qui dure un an, c’est des coûts élevés de pertes compte tenu des moyens engloutis. Les graines sont attaquées ; il y a la brisure, si bien qu’on perd beaucoup de teneur en huile. Les graines sont brisées», relève Cheikh Tidiane Aw qui reproche au désormais ex-Dg certaines carences. «Notre syndicat l’a dénoncé à plusieurs fois. Pape Dieng n’avait pas de business-plan. Il ne transforme pas les graines, il n’a pas de vision. Ce qui nous fait mal, il passe tout son temps à se gargariser dethéories. Il avait promis d’acheter des machines en Chine, depuis 2016. Voilà quelqu’un qui ne faisait que tatonner et ergoter. Il était dans un secteur qu’il ne connaissait pas», clame souligne M. Aw qui recommande au nouveau Dg, en l’occurrence, Modou Diagne Fada, à ne pas tomber dans les mêmes travers que son prédécesseurs. «Des gens sont là pendant plus de 30 ans ; ils sont compétents, ont de l’expertise aussi. Modou Diagne Fada a tout intérêt à s’appuyer sur ces gens-là pour avoir un repère, au lieu de se suffire à lui-même. La nomination du nouveau directeur a bien accueillie par le Syndicaliste qui reste optimiste. Seulement, prophétise Aw, «si elle fait de la politique politicienne, il elle va échouer ».Le secrétaire général de la Fédération nationale des producteurs du bassin arachidier embouche la même trompette. Selon Cheikh Tidiane Cissé, Modou Diagne Fada doit mettre de côté la politique et avoir conscience «qu’il a la lourde responsabilité de devoir redresser une société au bord du gouffre. «Que Modou Diagne Fada s’occupe de la chaine de valeur (Ndr: Engrais, semences, contractualisation avec les producteurs», affirme Aw qui se dit favorable à la privatisation de la Sonacos.

( Mbacké SARR avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.