COUPE DE FRANCE: RENNES / PSG: Ismaila Sarr, Abdoulaye Diallo et Mbaye Niang sacrés

La Coupe de France édition 2019 est revenue au Stade rennais,vainqueur samedi du PSG. Une belle récompense pour les Sénégalais Ismaila Sarr, Mbaye Niang et Abdoulaye Diallo

Le Stade Rennais a remporté samedi la Coupe de France en dominant le Paris Saint-Germain(2-2), après la séance fatidique des tirs au but (6-5). Dans un stade de France plein à craquer, Rennes n’a tenu que dix minutes, avant de céder. Sur un corner de Neymar, Dani Alves trompe la vigilance de Koubek. La frappe limpide du latéral brésilien n’a laissé aucune chance au portier tchèque (1-0, 13′). Piqués au vif, les Bretons tentent d’apporter la réplique. Dominateur, le PSG va doubler la mise juste avant la demi-heure. Passeur sur l’ouverture du score, Neymar donne une avance considérable, sur une action de classe (2-0, 23′). Paris déroule et la faible réaction des Rennais conforte d’avantage les hommes de Thomas Tuchel. Alors que les deux équipes se dirigeaient vers la pause, Presnel Kimpembe remet les Bretons dans le match. Sur un centre rennais, le défenseur international français propulse le cuir dans ses propres filets (2-1, 43′).

MBAYEE NIANG ET ISMAILA SARR DÉCISIFS

Au retour des vestiaires, Rennes retrouve son jeu et parvient à inquiéter le PSG. Pluas présents sur les duels, la bande à Mbaye Niang parvient à couper les lignes parisiennes. A force de pousser, Rennes parvient à refaire son retard (2-2), avec un but du défenseur mozambicain Mexer (66’). Le temps additionnel et les prolongations n’apporteront pas grands choses. Le PSG termine même la partie à dix, après l’exclusion de Kylian Mbappé (118’). Et il fallait passer par l’épreuve des tirs au but pour départager les deux formations. Premier rennais à se lancer, Mbaye Niang transforme sa tentative avec beaucoup de maîtrise. Les tireurs se succèdent, toujours avec la même réussite (5-5). Sixième breton à s’élancer, Ismaila Sarr prend à contre pied Alphonse Aréolapour donner une avance à son équipe. Pour rester dans la course, Christopher Nkunku devait absolument réussir sa tentative. Mais le tir du Parisien s’envole dans les nuages, au grand bonheur des quelques 3000 supporters rennais présents au stade de France. 48 ans après (1971), Rennes remporte une nouvelle coupe de France, au nez et à la barbe de l’ogre parisien. « Avec cette victoire, on reste dans l’histoire. Nous avons franchi un nouveau palier. Le coach est venu avec beaucoup d’ambitions. Il nous a mis dans les dispositions qui nous permettent de montrer nos qualités. Il m’a mis comme numéro 9 et j’essaye de répondre à ses attentes. J’aime avoir des occasions, mais aussi de les marquer», a fait savoir Mbaye Niang, très impliqué dans cette victoire rennaise.

Imaïla SARR

( El Hadj Mamadou THIAM et Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.