Toutinfo Bréves

MEURTRE DU FRANÇAIS ALAIN PAGE A TOUBAB DIALAW: Les galipettes entre homos ont mal tournées

Citoyen Français qui s’est installé au Sénégal après sa retraite, robert Alain Page, âgé de 69 ans, a été retrouvé mort, chez lui à toubab Dialaw, gisant dans une mare de sang. L’enquête menée par la brigade de Yenne et la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane a débouché sur l’arrestation d’un jeune homme de 19 ans, qui a eu une relation intime avec la victime, peu de temps avant de lui planter un couteau dans le corps. Dans la nuit du 23 au 24 avril 2019, la brigade de gendarmerie de Yenne a été avisée de la découverte d’un corps sans vie dans un domicile à Toubab Dialaw. La victime, Robert Alain Page, 69 ans, de nationalité française, portait une blessure manifestement causée par une arme blanche. Sur les lieux, un couteau taché de sang a été abandonné. Il régnait dans la pièce un désordre indescriptible. L’affaire étant complexe, la section de recherches de la gendarmerie de Colobane a appuyé la brigade de Yenne. L’enquête, ont constaté les pandores, n’a pas été facile parce que le présumé meurtrier s’était débrouillé pour faire disparaitre toutes traces qui pouvaient mener sur sa piste. Il a emporté le téléphone et l’ordinateur portable de la victime. Les investigations menées ont permis de découvrir que Page a reçu la visite nocturne d’un jeune Sénégalais, un certain E. Dasilva, avec qui il est resté pendant plus d’une heure. C’est le lendemain que la victime a été retrouvée morte dans sa chambre.Par ailleurs, les hommes du Commandant Mbengue et les éléments de la brigade de Yenne ont su que M Seck, âgé de 19 ans a demandé et obtenu le numéro de téléphone d’Alain Page. Lorsque les gendarmes lui ont demandé s’il est passé chez Page la nuit des faits, il a répondu qu’il n’y était pas. Mais chez lui, les enquêteurs ont mis la main sur un tee-shirt ensanglanté. Des soupçons ont alors commencé à peser sur lui. Mieux, le téléphone de la victime et son ordinateur portable ont également été retrouvés sur place. Interpellé et conduit à la brigade, M Seck n’aura pas d’autre choix que de passer à table. Il a eu un rapport intime avec la victime qui a fait «la femme». Quand son partenaire a voulu à son tour le prendre par derrière, M Seck a refusé. Le sexagénaire se serait alors saisi d’un couteau pour le menacer. Il s’en est suivi une altercation au cours de laquelle, Seck a récupéré le couteau avant de poignarder Page. Laissant ce dernier se vider de son sang, M Seck est parti avec le téléphone portable et l’ordinateur. Au cours de son audition, il a précisé qu’E Dasilva a été le premier à avoir entretenu des actes contre nature avec la victime. Insatiable, Page a tenu à en avoir avec lui. M Seck est en garde-à-vue à la Brigade de Yenne pour meurtre.

( Hadja Diaw GAYE avec Toutinfo.net )


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.