Toutinfo Bréves

DEMISSION DE ABDOURAHMANE DIOUF PORTE-PAROLE ET COORDONNATEUR DES CADRES DE REWMI: Idy perd sa voix

Jusqu’ici porte-parole, coordonnateur de la Cellule des cadres, co-responsable de la Commission de collecte de fonds et responsable du département de rufisque, le Dr Abdourahmane Diouf annonce son départ du parti rewmi. Il a rendu public un communiqué dans ce sens, hier, après avoir échangé avec son désormais ex-leader Idrissa Seck.

«Par cette présente, je vous annonce mon départ du Parti Rewmi», écrit d’emblée le désormais ex-militant de Rewmi. Avant d’enchainer pour signaler qu’il quitte du coup toutes les responsabilités qui lui ont été confiées dans le parti de l’excandidat malheureux à la présidentielle du 24 février 2019. «Cela a pour conséquence directe de libérer les mandats que le président Idrissa Seck m’avait généreusement confiés : porteparole, coordonnateur de la cellule des cadres, co-responsable de la commission de collecte de fonds et responsable du département de Rufisque», précise le communiqué parvenu à «L’As». En outre, Abdourahmane Diouf informe dans le communiqué qu’avant hier dimanche 21 avril 2019, il a rencontré le président Idrissa Seck à son domicile. «Nos riches échanges ont été teintés d’humanisme, de générosité, de convivialité, d’amitié et …d’émotion. Je lui ai communiqué ma décision. Il l’a comprise. J’ai sollicité ses prières. Il m’en a formulées. Notre amitié et notre estime sont réciproques. Elles le resteront. Je voudrais ici lui dire toute ma gratitude et toute ma reconnaissance. Il m’a toujours témoigné de sa confiance. J’ai fait de mon mieux pour la mériter. Il m’a accompagné dans mes nombreuses responsabilités au niveau du parti. Il m’a donné l’opportunité de travailler pour l’Etat du Sénégal ; immense honneur pour moi qui avait un parcours international. Il m’a conseillé et guidé. Il m’a confié sa parole. Tâche délicate et parfois ingrate. Mais nous avons su rester en harmonie, dans le cadre d’un protocole de référencement rigoureux et sans concession. Avec lui, j’ai vécu des moments exaltants de vie politique. Merci à vous Idrissa. Et que Dieu vous préserve et vous donne le meilleur ! », écrit Dr Abdourahmane Diouf. «J’aimerai dire ici mon immense fierté, poursuit-il, d’avoir travaillé avec des cadres éminents au niveau de la Cecar. Sans orgueil, et avec beaucoup d’intelligence, ils ont adhéré au projet et y ont apporté toute leur expertise. Leur disponibilité et leur compétence ont été à l’origine du Programme de haute facture présenté par le candidat Idrissa Seck. A tous ces cadres d’ici et d’ailleurs, aux membres du bureau à tous ceux qui ont contribué sans avoir des attributions précises, je dis merci ». Il associe également dans ses remerciements les membres de la Commission de collecte de fonds. «Mes pensées vont à ces militants du parti Rewmi, anonymes, travaillant dans les coulisses et qui m’ont toujours donné, rappelé les valeurs d’un engagement patriotique. Ce sont eux qu’on ne voit ni n’entend et qui font pourtant le boulot», souligne M. Diouf. «J’ai été dans un parti politique, mais j’ai été soutenu et encouragé par des Sénégalaises et des Sénégalais, non encartés dans des partis politiques et qui m’ont rendu toujours plus fort à travers leurs encouragements. J’espère avoir été à la hauteur de leurs attentes », dit un Abdourahmane Diouf reconnaissant. Selon lui, les séparations sont souvent douloureuses. «Celle-ci ne fait pas exception à la règle. Mais, elle a le mérite d’être cordiale, responsable, non-contentieuse, fluide, sincère, assumée. Ni rancune ! Ni rancœur ! Ni amertume ! Et sans arrière-pensée aucune. Elle ferme une porte et ouvrira peut-être des fenêtres», écrit-il, un peu philosophe. « Une certitude : Ma foi au Sénégal et l’attachement à ma patrie. Ma disponibilité pour les combats d’aujourd’hui et de main ne fait aucun doute. Travailler à la grandeur du Sénégal est un sacerdoce chez moi. Sans hésitations ni murmures, je resterai au chevet de mon pays, pour apporter ma contribution, à la dimension de mes moyens. Vous le savez déjà et je vous le réitère, à chaque fois qu’il me sera donné l’opportunité d’agir dans un cadre public, je garderai mon patriotisme chevillé au corps, et je mettrai les intérêts du Sénégal au-dessus de tout», promet-il. Diouf ne le dit certes pas, mais son départ était prévisible depuis fort longtemps. On se rappellera sa disgrâce après son départ de la Sones puis son retour en force peu avant la présidentielle. Mais, d’après certains proches, il a avalé des couleuvres, mais est resté digne. Il se dit aussi que la décision de Idrissa Seck de propulser Lamine Ba et Dethié Fall ne fait pas que des heureux au sein de Rewmi. On se rappellera le dernier épisode de reconnaissance de la victoire de Macky Sall qui ne cadre pas avec la ligne de son désormais ex-parti.

( M. SARR avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.