AYMEROU GNINGUE, PRESIDENT DU GROUPE PARLEMENTAIRE BBY: «Le projet de réforme constitutionnelle est sur la table de l’Assemblée»

C’est Aymérou Gningue, prési-dent du Groupe ParlementaireBenno Bokk Yaakaar, qui a représenté le Président macky Sall à mboro, à l’occasion de la traditionnelle visite du Khalif général de Guet Ardo. En marge de la cérémonie, le maire de mérina Dakhar a annoncé que le projet de loi portant révision de la Constitution est déjà sur la table de l’Assemblée nationale.

Mboro a été ce weekend le point de ralliement des musulmans de la bande des Niayes. C’était à l’occasion de la traditionnelle visite annuelle de Mouhamadou Aïssata Bâ, Khalif de Guet Ardo. C’est Aymérou Gningue, président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, qui a représenté le Président Macky Sall, en présence du Sous-Préfet de Méouane et des Maires des 6 communes qui longent la bande. En marge de la cérémonie, Aymérou Gningue s’est prononcé sur l’actualité, notamment les réformes annoncées par le chef de l’Etat. A ce sujet, il a déclaré : «le projet de loi portant révision de la Constitution qui concerne par ailleurs la suppression du poste de Premier ministre est déjà sur la table de l’Assemblée Nationale. Il est arrivé vendredi et nous allons l’examiner très rapidement. Nous allons réunir le bureau, tenir la conférence des Présidents puis la commission technique, pour aller ensuite vers la plénière». De l’avis du maire de Mérina Dakhar, cette innovation (suppression du poste de Premier ministre) n’enlève en rien les capacités de l’Assemblée Nationale à pouvoir conpossibilit cpolitiques publiques. Au contraire, indique Aymérou Gningue, le Président est animé d’une grande volonté, d’une grande capacité de travail et maitrisant ses dossiers, il veut enlever les goulots d’étranglement qu’il y avait. «Avec cette réforme, le Président Macky Sall peut appeler n’importe quel ministre et lui donner des instructions et que celles-ci puissent être appliquées. Pour toutes ces raisons, il urge d’aller très vite d’autant que la réunion du Groupe consultatif de Paris a permis au président de la République de mobiliser plus de 14.500 milliards de Fcfa, qui doivent être investis rapidement dans le développement du Sénégal», soutient le Président du groupe parlementaire Bby. A l’encroire, ceux qui polémiquent sur la question de suppression du poste de Premier Ministre le font pour des raisons purement politiques. «Mais que ceux qui font de la politique sachent qu’ils nous trouveront en face d’eux, pour porter ce débat», avertit-il avant d’assurer que les questions orales continueront d’exister comme par le passé à l’Assemblée nationale. Et de poursuivre :«nous avons la possibilité d’interpeler tous les ministres. Même si le Discours de Politique Générale (Dpg) n’existera plus, ily a des dispositions qui donnent la possibilité au président de la République de s’adresser au peuple via l’Assemblée Nationale. Et ces dispositions seront mises àjour». A propos de son déplacement à Mboro, Aymérou Gningue affirme qu’il est venu porter le message de reconnaissance du Président Macky Sall à l’endroit des populations de la bande des Niayes, pour le rôle qu’elles ont joué dans sa réélection. Selon Aymérou Gningue, le chef de l’Etat a plus que jamais besoin de prières, d’autant qu’il rêve de mettre le pays sur les rails du développement. «Nous avons été heureux d’entendre le Khalif de Guet Ardo Mouhamadou Aïssata Bâ, magnifier la cohésion sociale et la paix qu’il y a au Sénégal et qui sont l’œuvre des hommes de piété. J’ai été également frappé par son appel pour que les Sénégalais s’unissent autour du Président Macky Sall, un homme qui aune vision». Ainsi, le maire de Mérina Dakhar appelle tous les Sénégalais à se mobiliser et aller vite comme le souhaite le prési-dent de la République. Pour Cheikh Djibril Sow du comitéd’organisation de l’accueil du Khalif général de Guet Ardo àMboro, tout s’est déroulé sous le signe de la paix, avec des messages forts à l’endroit des populations. A l’en croire, lespopulations de la bande des Niayes ne se reconnaissent que dans la paix et le travail. Et leur souci majeur est de faire en sorte que toutes les tarikhas du pays soient unies et se concertent sur les questions majeur.

( Mbaye SAMB avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.