LOCALES, DIALOGUE, GOUVERNEMENT ET REFORMES: Macky s’explique devant ses alliés

Comme annoncé par «L’As», le président de la République a reçu ses alliés de la première heure, regroupés autour de Macky 2012, ceux de la deuxième vague, est ampillés Benno Bokk Yakaar et les derniers ralliés à la veille de la présidentielle de 2019. Si l’on parle de ralliés, c’est que le chef de l’Etat a déploré avec insistance hier l’usage du vocable transhumant collé aux anciens libéraux qui l’ont rejoint récemment. Exemples à l’appui, il a défendu ses alliés. La rencontre aux allures de retrouvailles, s’est déroulée au palais, devant un parterre de personnalités. Hormis, l’absence remarquable et remarquée de Ousmane Tanor Dieng, représentée par un fidèle parmi les fidèles, Aminata Mbengue Ndiaye, et celle de Abdoulaye Baldé représenté par Madame Gakou, tous les soutiens de Macky Sall étaient là. Un aéropage de personnalités politiques et d’identités remarquables, allant de Souleymane Ndéné Ndiaye, à Aïssata Tall Sall, Me Ousmane Sèye, Farba Senghor, Moussa Sy, en passant par Modou Diagne Fada, Jean Paul Dias, Me El hadj Diouf jusqu’à Cheikhou Sadibou Fall, le dernier de la liste des ralliés. Nos caméras qui n’ont rien raté de la rencontre certifient qu’elle a été ouverte avec une prise de parole libre. L’ordre du jour des discussions entre Macky Sall et ses hôtes a porté essentiellement sur les prochaines élections locales, le parrainage, le dialogue national, les réformes constitutionnelles et sur la formation du gouvernement. Pour ce dernier point, il a avoué que cela a été très difficile, parce qu’il fallait prendre en compte la dimension jeune, femme et géographique etc. Quid du dialogue ?Macky Sall tient comme à la prunelle de ses yeux. Et il se tiendra à date échue. Mais faudrait-il que ses alliés aient une position commune sur toutes les questions. A ce propos, il a demandé au Secrétariat exécutif provisoire (SEP) de recueillir les avis de tous alliés en vue de l’organisation d’un séminaire de restitution. Les questions citées plus haut seront débattues lors de ce séminairede BBY, avant la tenue de la journée nationale du dialogue le 28 mai prochain. A propos des élections locales, Macky se dit prêt à les reporter si le dialogue débouche sur une telle proposition. Auparavant, il a remercié ses alliés pour leur engagement et BBY pour son unité. Macky Sall a émis l’idée d’étudier comment aller ensemble lors des élections locales de décembre 2019 dans le cadre du Grand Benno.

( Toutinfo.net )