GREVE DES BOULANGERS: Le PM prend les choses en main

Tirant les conséquences dupremier jour de grève de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (Fnbs), lePremier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a décidé de recevoir les grévistes. Cette rencontre pourrait setenir aujourd’hui.

La Fédération nationale des boulangers du Sénégal (Fnbs) tire un bilan satisfaisant de son premier jour de grève. Se fondant sur des remontées d’informations de la base, le président de la Fnbs, Amadou Gaye, soutient que le mot d’ordre de grève a été suivi à 80% par les professionnels du secteur. Pour la satisfaction de la plateforme revendicative (réduction du prix sac de farine qui est passé de 14.000 Fcfa à 18.000Fcfa), la Fnbs entend s’inspirer de la démarche des gilets jaunes en France avec des arrêts de production chaque semaine. En effet, la Fnbs demande «l’application immédiate de l’interdiction de la vente du pain dans les boutiques, la réglementation de l’ouverture anarchique des boulangeries et l’application de l’arrêté ministériel portant interdiction de la distribution inter-région du pain». Selon Amadou Gaye et ses camarades, «le secteur de la boulangerie sénégalaise vit actuellement des moments très difficiles avec l’ouverture anarchique des boulangeries et la vente du pain dans des conditions hygiéniques déplorables». Depuis la tenue des concertations de la filière boulangère en décembre 2017, relèvent les membres de la Fnbs,aucune mesure n’a été prise par le gouvernement pour l’application des conclusions issues de cette rencontre.

RÉACTION DU DIRECTEUR DU COMMERCE INTÉRIEUR

Suite au mouvement d’humeur des boulangers qui a paralysé du pain, la Direction du Commerce intérieur a tenu, hier après-midi, une réunion de travail avec les responsables de la Fnbs pour examiner les différents points de leurs revendications. «En dépit des solutions proposées par le département sur tous les points de discussion allant dans le sens de la satisfaction de leurs préoc-cupations, la Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal a décidé d’aller en grève, contre toute attente», s’est désolé le Directeur du Commerce intérieur. Ousmane Mbaye renseigne, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, que la réunion a abouti aux conclusions suivantes : l’encadrement des marges de distribution comme demandé, le démarrage sans délai de concertations sur la structure du pain conformément à la réglementation en vigueur, le démarrage des concertations avec les meuniers sur le prix de la farine, l’introduction d’un nouveau format de pain afin d’améliorer la productivité de l’activité boulangère. «Il est regrettable de constater, malgré tous les efforts consentis, le refus catégorique de la Fédération à toutes formes de négociation. Tout en prenant acte de cette démarche singulière, le Ministère informe la population sénégalaise que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour assurer la sécurité de tout boulanger désireux de produire et de mettre à la disposition des consommateurs du pain», informe le communiqué du Directeur du Commerce intérieur.

( M. SARR avec Toutinfo.net )