PR ISMAILA MADIOR FALL A SA PASSATION DE SERVICE: «Il n’y a pas une crise de la justice au sénégal»

Ismaïla Madior fall et Me Malick Sall ont procédé hier à la passation de service à la tête du ministère de la Justice. Le célèbre constitutionnaliste qui quitte ainsi officiellement la chancellerie a tenu à défendre le secteur de la Justice qui, selon lui, ne connaît aucune crise.

Depuis lundi, les passations de service rythment le quotidien du Gouvernement. Hier le Pr Ismaëla Madior Fall a passé le té-moin à Me Malick Sall qui s’installe ainsi dans ses fonctions de garde des Sceaux et ministre de la Justice. C’est dans une salle prise d’assaut par les magistrats, les greffiers et autres acteurs judiciaires que s’est déroulée la passation de service. Après avoir exprimé sa gratitude au président de la République qui lui a confié de nombreuses missions, le Pr Ismaila Madior Fall a indiqué que l’ambiance de travail à la Chancellerie va énormément lui manquer. Cependant, il soutient qu’il part l’esprit tranquille et le cœur léger avec le sentiment du devoir accompli. «Nous avons posé une pierre à l’édification d’une justice. Beaucoup de choses ont été faites, mais c’est un Ministère délicat et exaltant», affirme le Pr Fall qui s’est érigé en défenseur de la Justice. «En période électorale, la justice est toujours critiquée. Et elle est souvent critiquée à tort», tranche-t-il. Il n’a pas manqué d’évoquer quelques cas de justiciables qui sont des politiques pour déclarer : «les critiques qui reviennent le plus souvent parlent de justice sélective. Tout cela peut parfois donner l’impression qu’il y a des problèmes et un désordre à la justice, mais il n’en est rien. La justice est un des secteurs les plus ordonnés du Sénégal. Il peut y avoir de problème, mais il n’y a pas de désordre. Il y a des insuffisances et des limites mais le secteur n’est pas en crise. Il n’y a pas de crise de la justice au Sénégal». Avant de faire ses adieux, Ismaëla Madior Fall

a tenu à féliciter son successeur pour avoir bénéficié de la confiance du Président de la République. «Vous avez la chance de ne pas être en terrain inconnu, vous connaissez déjà le secteur de la justice», a lancé le garde des Sceaux sortant à l’endroit du nouveau ministre de la Justice. Dans son intervention, le nouveau ministre de la Justice, Me Malick Sall, a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur. «Je sais les commentaires que les magistrats ont faits sur votre personne. En 18 mois,vous avez fait un travail exceptionnel, vous avez innové et vous avez pris vos responsabilités», dit-il avant de rappeler qu’il est avocat de profession. «Je ne suis pas un constitutionnaliste, je connais mes limites, donc si j’ai une occasion à portée de main, je ne vais pas me priver de vos conseils», a dit Me Sall au Pr Fall. En outre, le garde des Sceaux entrant a promis d’achever les chantiers ouverts par Ismaila Madior Fall. Abondant dans le même sens que son prédécesseur, il estime que le Sénégal dispose de la meilleure magistrature d’Afrique. «Nous avons une justice de qualité. Je vais m’inscrire dans la continuité et faire en sorte que vos projets soient menés à terme. Je ferai en sorte d’améliorer les conditions de travail des magistrats, des greffiers et de tout le personnel de la Justice, parceque j’y retournerai, puisque la fonction de ministre n’est pas un métier. Je ne pourrai pas réussir ma mission sans l’aide du personnel», indique Me Malick Sall.

Ismaïla Madior FALL avec le nouveau ministre de la Justice, Me Malick Sall

( Mame diarra DIENG avec Toutinfo.net )