Toutinfo Bréves

ENCOMBREMENT, OCCUPATION ANARCHIQUE DES ESPACES: Abdoukarim Fofana-Soham El Wardini à l’assaut de l’incivisme à Dakar

Dans sa lutte contre l’encombrement et l’insalubrité au niveau de la  capitale,  le  maire de Dakar Soham El Wardini pourra compter sur  la  collaboration  et  l’appui  du  nouveau  ministre  de  l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique. D’autant que Abdou Karim  Fofana  annoncé  sa  volonté  de  travailler  avec  la  maire  de Dakar.  C’était lors lors de l’atelier sur la planification urbaine.

Le  maire de Dakar est ulcéré  par l’anarchie et l’encombrement qui prévalent  dans  les  rues  et  autres avenues  de  la  capitale  sénégalaise.  Soham  El  Wardini  a  profité hier  de  l’atelier  sur  la  planification  urbaine  pour  battre  en brèche  les  raisons  invoquées  par les  jeunes  marchands  qui  occupent  les  voies  publiques.  Aussi leur  demande-t-elle  de  rejoindre les centres commerciaux construits  pour  eux.  «Dire  que Félix  Eboué  est  enclavé,  ce  n’est pas une raison pour ne pas y aller. Pour que Dakar soit propre, il faut désencombrer  le  centre-ville.  Ce qui  se  passe  sur  l’avenue  Faidherbe  me  fait  mal,  car  nous avions réussi à dégager tous ceux qui y étaient installés de manière illégale»,  indique  l’édile  de  la  capitale.  Dans  les  autres  capitales africaines,  indique  la  remplaçante de Khalifa Sall,  les  marchés se  trouvent  en  dehors  des  villes. «Il  faut  qu’on  dégage  le  centreville  et  que les marchands ambulants  acceptent  de  rejoindre  les centres  commerciaux  que  sont Djily  Mbaye  et  Félix  Eboué.  C’est la  seule solution et nous sommes prêts à les accompagner», affirme la  locataire  de  l’Hôtel  de  ville  de Dakar  qui  préconise  la  planification afin d’éradiquer l’occupation anarchique  et  l’encombrement des voies  publiques.  «On ne peut pas  travailler  sans  avoir  une  vision  de  ce  qu’on  veut  faire.  Nous allons  partager  avec  nos  collègues  maires  d’Afrique  nos  problèmes  en  essayant  de  trouver ensemble des solutions», affirmet-elle. Pour  Soham El Wardini,  les  défis à relever pour les villes africaines sont nombreuses et identiques. Il s’agit  de  la  pauvreté,  de  l’encombrement, de l’insalubrité et la mobilité  urbaine.  «Nous  sommes obligés  de  travailler  pour  arriver à  régler  ces  problèmes  avec  les autres  représentants  des  villes africaines  qui  ont  les  mêmes  difficultés  que  nous  »,  a-t-elle  souligné.  Pour  gagner  son  combat contre  l’indiscipline,  l’incivisme, l’occupation  anarchique  des  espaces  publics  et  des  emprises  de voiries, Soham El Wardini pourra compter sur le nouveau ministre de  l’Urbanisme,  du  Logement  et de  l’Hygiène  Publique,  Abdou Karim  Fofana.  «  Je  vous  donne rendez-vous  dans  les  prochains jours  pour  le  combat  que  nous aurons  à  livrer  ensemble  contre ce fléau»,  a  dit  M. Fofana.

MAL-URBANISATION MASSIVE

Pour  sa  première  sortie  depuis qu’il  est  nommé  dans  le  Gouvernement,  Abdou  Karim  Fofana  a affiché  ses  craintes  par  rapport  à l’urbanisation  massive  qui  va  accompagner  l’impressionnante croissance  démographique  des villes  africaines. «Si l’on n’y prend garde,  on  assistera  à  une  mal-urbanisation  massive,  avec  toutes les conséquences que cela engendrerait.  Parmi  ces  conséquences, figure  bien  l’entrave  majeure  au développement économique, enfermant  nos  villes  dans  une trappe  de  sous-développement dont il sera difficile de sortir», déclare  l’ancien  directeur  général de  l’Agence  de  Gestion  du  Patrimoine  Bâti  de  l’Etat  (Agpbe).  A l’en  croire,  l’un  des  enjeux  de  la planification  urbaine  est  d’éviter que  l’urbanisation  ne  devienne une  mal-urbanisation  et  de  réduire  les  fragmentations  spatiales.  Sa stratégie pour mettre en œuvre  le  programme  du  Président  de la  République  dénommé zéro  bidonville  va  commencer par  la  construction  de  100.000 logements  sociaux  au  cours  du prochain  quinquennat.  «Ce  programme suivra une démarche inclusive et holistique, en prévoyant une transformation du cadre de vie avec notamment une plus  grande  offre  de  logements», a annoncé Abdou Karim Fofana. Selon  Amin  Idrissi,  président  de la  Fédération  des  Agences  Urbaines  du  Maroc  (Majal),  cette rencontre est le prolongement du sommet Africités  tenu  en  2018  à Marrakech  (Maroc).  «Nous  voulons  mettre  en  œuvre  la  convention  signée au Maroc l’an dernier entre sept villes du Royaume chérifien  et  sept  autres  situées  dans d’autres  pays  et  qui  vise  à  développer une expertise partagée en matière  de  planification  urbaine et  territoriale  en  Afrique»,  affirme le président de Majal. Dans cette  liste,  on  retrouve  des  villes marocaines  comme  Rabat,  Casablanca, Al Hoceima, Dakhla, El Jadida, Marrakech et Essaouira. Les sept  autres  villes  sont  Dakar  et Rufisque, Yaoundé au Cameroun, Abidjan  en  Côté  d’Ivoire,  Sousse en  Tunisie,  Jinja  en  Ouganda  et Abomey au Bénin.


( Amadou THIAM avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.