LES TRANSHUMANTS ZAPPÉS

On les attendait, depuis quelques semaines, dans le gouvernement qui a été formé hier. A l’arrivée, Me Aïssata Tall Sall, Abdoulaye Baldé et Modou Diagne Fada sont les grands absents de la nouvelle équipe gouvernementale mise en place. Ils n’ont pas bénéficié du retour de l’ascenseur de la part du Président Macky Sall.

Depuis leur soutien retentissant et controversé à la candidature du leader de Benno pour la présidentielle du 24 février dernier, Me Aissata Tall Sall, Abdoulaye Baldé et Modou Diagne Fada étaient annoncés avec insistance dans le gouvernement de Macky II. Malheureusement, ils ne figuVieux Ndiaye rent nulle part dans la liste lue, hier, devant les nombreux journalistes, par le ministre secrétaire général du Gouvernement Maxime Jean Simon Ndiaye. Autrement dit et en des termes plus prosaïques, ce trio a été complètement zappé par le chef de l’Etat nouvellement réélu. Ce qui, à coup sûr, devrait constituer un véritable coup de massue pour les souteneurs de ces trois responsables. Surtout que les politologues et tous les observateurs de la scène politique locale pronostiquaient sur la nomination de la présidente du mouvement «Oser l’Avenir» dans le gouvernement post-élection, afin d’expliquer son soutien inattendu à la candidature de Macky Sall. En réalité, il était dit çà et là que la mairesse de Podor avait obtenu des garanties sérieuses quant à son retour aux affaires. Et qu’elle tenait enfin l’occasion rêvée de prendre sa revanche sur Ousmane Tanor Dieng qui, depuis l’aube de la deuxième alternance politique en 2012, ne cesse de lui glisser des peaux de banane dans le dessein de freiner sa carrière. Annoncée avec persistance au ministère des Affaires Etrangères, Me Aïssata Tall Sall constitue la grosse absence de Dionne III. La déception risque également d’être grande chez les partisans du leader de l’Union des Centristes du Sénégal (Ucs) qui s’attendaient beaucoup à voir leur leur leader à la table du Conseil des ministres. Abdoulaye Baldé, qui a mis en veilleuse ses ambitions politiques en se retirant de la dernière présidentielle au profit de Macky Sall, n’a jamais fait mystère de son envie d’intégrer le gouvernement. En effet, le maire de Ziguinchor ne ratait aucune occasion pour clamer sa disponibilité à servir sous les ordres du Président Sall. D’ailleurs, il se susurrait dans de nombreux salons dakarois que des promesses fermes avaient été faites à Abdoulaye Baldé d’hériter du très stratégique ministère de la Justice. A l’arrivée, les fidèles du Ziguinchorois pourraient considérer que leur mentor a vendangé son soutien au chef de l’Etat, d’autant qu’il n’en tire aucun gain politique. Même si son ralliement au Macky remonte à plusieurs mois et est antérieur à ceux des deux responsables susnommés, il n’en demeure pas moins que Modou Diagne Fada pourrait être habité par le même sentiment de frustration. Pour avoir battu campagne auprès du patron de l’Apr, le leader de Ldr/Yessal était pressenti pour figurer dans l’équipe mise en place hier dans la soirée. Malheureusement, le natif de Darou Moukhty devrait se faire à l’idée que Macky Sall ne compte pas beaucoup sur les transhumants pour insuffler une nouvelle dynamique au pays.

( Hawa BOUSSO )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.