REMANIEMENT MINISTERIEL : 23 ministres quittent le gouvernement

Plus de 50% des ministres du précédent gouvernement n’ont pas été reconduits dans le nouvel attelage gouvernemental. La non reconduction de certains est une vraie surprise, pour les autres, on s’y attendait plus ou moins.  

 

Deux anciens titulaires de ministères de souveraineté ont quitté le gouvernement. Il s’agit de Augustin Tine, désormais ex ministre des Forces armées. C’est Sidiki Kaba qui quitte les Affaires étrangères pour migrer à son poste. Toutefois, il ne quitte pas définitivement le gouvernement, car il est a été nommé par décret présidentiel ministre directeur de cabinet du président de la République. Mais, c’est la non réduction de Ismaila Madior Fall, au poste de ministre de la Justice qui a frappé les esprits. C’est l’avocat Malick Sall de Ogo, région de Matam qui le remplace. Et, son départ est une vraie surprise, au regard de son implication dans les dossiers et des réformes judicaires lors du précédent septennat.

De la même manière, le départ du gouvernement de Mary Teuw Niane, après six ans et 5 mois de présence est une vraie surprise. C’est un autre universitaire, Cheikhou Oumar Anne de Ndioum et jusqu’ici directeur du COUD qui le remplace.

Le désormais ex ministre du Pétrole et de l’Energie, Mansour Elimane kane quitte également. En lieu et place, c’est Mouhamadou Makhtar Cissé qui débarque. Abdou Latif Coulibaly, ancien ministre de la Culture n’a pas été reconduit. C’est Abdoulaye Diop qui le remplace. Mame Mbaye Niang cède le ministère du Tourisme à Alioune Sarr de l’AFP. Ce dernier va gérer désormais, les Transports aérien qu’occupait Maimouna Ndoye Seck. Pape Gorgui Ndong, désormais ex ministre de la Jeunesse a été remplacé par l’ancien PCA de la LONASE Néné Tall Mbaye de Guédiawaye. Parmi les 23 ministres qui ont été limogés, il y a Mbagnick Ndiaye, qui était à l’Intégration africaine et à la francophonie, Yayah Abdoul Kane qui était depuis 2017, ministre chargé des Collectivités locales. Le département de l’Agriculture a aussi changé de titulaire. En effet, c’est l’ancien directeur de la SODAGRI, Moussa Baldé qui lui succède. Abdoulaye Bibi Baldé n’est plus ministre de la Communication et des TIC. De même que Aminata Angélique Manga (Micofinance), Seydou Guèye (Secrétaire généarl du gouvernement), Mame Thierno Dieng(Environnement), Birima Mangara, Diène Farba Sarr(Cadre de vie), Abdou Ndéné Sall(Réseau ferroviaire), Souleymane Jules Diop (PUDC), Moustapha Lô Diatta (Secrétaire d’Etat), Khodia Mbaye de la LD (Economie numérique), Cheikh Kanté, en charge du PSE.

M.SARR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.