PREMIERE EQUIPE DU QUINQUENNAT: Un bataillon de directeurs généraux dans le gouvernement

Quinze ministres intégrent le nouveau. Le chef de l’Etat a promu une dizaine d’anciens directeurs généraux. Huit ministres du gouvernement sortant sont maintenus et dix ont changé de portefeuilles.

Le gouvenement compte une dizaine d’anciens Directeur généraux. Mohammadou Makhtar Cissé quitte Senelec et devient le ministre du Pétrole et des Énergies. Cet homme de confiance du chef de l’Etat revient ainsi dans l’attelage gouvernemental après avoir été ministre du Budget puis directeur de cabinet du président de la République. L’ancien Directeur Général du Fonsis parti monnayer son savoir à la Banque africaine de Développement en tantque vice-président à la BAD, chargé de l’Energie, de la croissance verte et du développement durable, est coopté dans le gouvernement de Macky II. Amadou Hott pilote le ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération. Le Directeur de la Sodagri, professeur Moussa Baldé succède à son ministre de tutelle. Il devient ministre de l’Agriculture et l’Equipement Rural. Le puissant Directeur Général de l’Autorité de régulation des télécommunications et Postes, Abdou Karim Sall est nommé ministre de l’Environnement et du Développement durable. Le Directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (Coud), Cheikh Oumar Hann a désormais en charge le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. C’est un homme du sérail, puisque M.Hann est un enseignant à l’ecole polytechnique de Dakar (Esp). Le nouveau ministre de l’Élevage et de la Production Animale, Samba Ndiobène Kâ, était jusqu’à nomination, Directeur général de la Saed. Idem pour le nouveau ministre ministre de l’Urbanisme du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana. Il doit sa promotion sûrement à la bonne conduite des projets de construction des sphères ministérielles et autres batiments administratifs. La Directrice du Commerce Extérieur, Aminata Assom Diatta gère maintenant le portefeuille de Commerce et des Petites et moyennes industries (PMI). Elle représente désormais la région de Ziguinchor en réunion de conseil des ministres. Le nouveau ministre de l’Économie numérique, Ndèye Tické Ndiaye Diop a gravi tous les échelons. De secretaire général du ministère de la Pêche, cette native de Thiès était Directeur général de l’Agence nationale des Affaires maritimes (Anam). Le ministère de l’Emploi de la Formation Professionnelle et de l’artisanat est piloté désormais par Dame Diop. Ce natif de Diourbel a été Directeur général de la société de rransport public Dakar Dem Dikk (3D). D’autres nouvelles têtes ont fait leur entrée dans le gouvernement de Macky II. Il s’agit du nouveau ministre de la Justice, Me Malick Sall. Cet avocat s’est particulièrement distingué lors de la campagne présidentielle à travers son mouvement. Néné Fatoumata Tall prend les commandes du ministère de la Jeunesse. Ministre conseiller à la présidence, Zahra Iyane Thiam devient ministre de la Microfinance et de l’économie sociale. Elle représente et MACKY2012 et le Sep de Benno dont elle est une membre éminente. L’ancien ministre des Collectivités Locales, Me Oumar Youm signe son retour dans le gouvernement. Le désormais ancien directeur de cabinet du président de la République gère le portefeuille des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement.

RETOUR DES SECRETAIRES D’ETAT

Le président Macky Sall qui avait supprimé les postes de Secretaires d’Etat revient sur sa décision. Il a nommé hier trois Secretaires d’Etat. Moïse Diégane Sarr est promu Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaire Étrangères chargé des Sénégalais de l’extérieur. Mamadou Saliou Sow, responsable de première heure de l’Alliance pour la République à Kédougou est aussi nommé Secrétaire d’État auprès du Garde des sceaux chargé de la promotion des droits humaines et de la bonne gouvernance. Le maire de Koungheul, Mayacine Camara devient secrétaire d’État auprès du ministre des Infrastructures chargé du Réseau Ferroviaire.

HUIT MINITRES CONSERVENT LEUR POSTE

Par ailleurs, dix huit membres du gouvernement sortant ont échappé au vent de changement. Mais seuls huit sont maintenus à leur poste. Il s’agit du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, du Ministre de la Fonction publique, Mariama Sarr, de Ndèye Saly Diop Dieng, d’Abdoulaye Diouf Sarr, du ministre des Mines et de la Géologie, Sophie Gladyma, du ministre des Sports, Matar Bâ et de Moustapha Diop, ministre du Développement industriel et des petites et moyennes industries. Le ministre du Travail et du Dialogue social, Samba Sy est maintenu à son poste pour représenter le quota du Pit alors que la LD a été zappée.

DIX MINISTRES CHANGENT DE PORTEFEUIllE

Dix autres ministres ont la chance de rester dans la gouvernement, même s’ils ont changé de départements ministériels. Me Sidiki Kaba est aux commandes du ministère des Forces Armées. Abdoulaye Daouda Diallo retourne au ministère des Finances et du Budget. Le puissant argentier de l’Etat, Amadou Bâ devient ministre des Affaires Etrangères. Mansour Faye quitte l’hydrualique pour le ministère du Développement Communautaire et de l’Équité Sociale et Serigne Mbaye Thiam devient ministre de l’Eau et de l’Assainissement. Alioune Sarr qui était au ministère du Commerce se retrouve au ministre du Tourisme et des Transports Aériens. Aminata Mbengue Ndiaye remplace au département des Pêches, Oumar Guèye qui devient ministre des Collectivités territoriales et de l’Aménagement du territoire. L’autre homme de confiance du chef de l’Etat, Mamadou Talla quitte le ministère de la Formation professionnelle pour celui de l’Éducation nationale alors que Abdoulaye Diop devient ministre de la Culture et de la Communication.

( Ousseynou BALDE )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.