JOLI COUP DE FILET DE LA SU: Le gang qui avait braqué la station Shell de Keur Massar démantelé

Les nuits blanches, filatures, recoupements, planques, infiltrations des éléments de la Brigade de lutte contre la criminalité (Blc) de la Sûreté Urbaine (Su) de Dakar, depuis que la station Shell de Keur Massar a été braquée par une bande malfaiteurs, ont fini par porter leurs fruits. Depuis mercredi dernier, le gang a été démantelé par les hommes du Commissaire El Hadji Cheikh Dramé. Un bout de papier laissé sur le lieu du crime a été déterminant dans les investigations.

Le spectaculaire vol à main armée, digne d’un film d’action, perpétré à la station Shell deKeur Massar le 12 mars 2019 et la série de vols de bétail dans les secteurs de Tivaouane Peul, Bargny, Sindou, Toubab Dialao et environs sont en passe d’être élucidés par les limiers de la Brigade de lutte contre la criminalité (Blc) de la Sûreté Urbaine(Su) de Dakar. Ils ont procédé à l’interpellation des membres de la bande et saisie des armes à feu et des armes blanches. Pour rappel, le 12 mars 2019, le Commissariat de Jaxaay a été saisi d’un cas de vol à mains armées commis au niveau de la Station Shell de Keur Massar, Cité Marine. La Su, aussitôt instruite pour apporter son concours dans les diligences de l’enquête, a finalement pris en main le dossier. Selon les témoignages recueillis sur les lieux, quelques heures après les faits, il ressort que les assaillants étaient composés d’une dizaine d’individus encagoulés. Ils avaient sur eux des armes à feu et des armes blanches et ont débarqué à la Station vers 03 h du matin, à bord d’un véhicule Pick-up. Sans difficulté, ils ont tenu en respect les deux vigiles, ont cassé les vitres de la boutique «Select» ainsi que celle du point de transfert d’argent «Wafacash» à l’aide de marteaux et d’arrache-clous.Une fois à l’intérieur de la boutique, ils ont réussi à défoncer la porte de l’antichambre où les caissiers et pompistes avaient trouvé refuge. Dans le bureau de la gérante, ils se sont emparés de la caisse et du coffre-fort de la boutique ainsi que celui du point «Wafacash». Ils ont pris les téléphones des victimes. Puis, histoire de leur faire plus peur, ils ont tiré plusieurs coups de feu dont l’un a atteint un des caissiers. Le cerveau du gang tire un coup de feu, suivi d’un autre membre de la bande, puis un autre s’y est aussi mis, en tirant quatre fois. C’était comme dans les films d’action…

ILS ETAIENT A BORD DU PICK-UP DE «MEC-TRANS»

Quelques heures après le forfait, des éléments de la Blc, dépêchés sur les lieux, en compagnie de la Police technique et scientifique, ont retrouvé le Pick-up qui a transporté les suspects. Il était abandonné au quartier Barrage à côté d’une maison en construction dans le secteur de Diamniadio. Vérification faite, il s’agissait d’un véhicule qui appartenait à la Mutuelle d’Epargne et de Crédit«Mec-Trans».

UN SUSPECT SURPRIS DE SON ARRESTATION PARCEQUE SON TALISMAN DEVAIT LE RENDRE INVISIBLE DES POLICIERS

Poursuivant leurs investigations, les éléments de la Su ont pu, grâce aux receleurs de bétail, identifier la bande de voleurs. En effet, au cours de l’enquête minutieusement menée par des hommes qui avaient une parfaite connaissance du terrain, il a été établi qu’un berger bien connu dans le milieu, un repris de justice, occasionnellement établi à la cité Camille Basse dans la banlieue dakaroise, était au centre du groupe de voleurs très actifs. Des membres du gang sont localisés entre Keur Ndiaye Lo, Tivaouane Peulh, Sindou, Bargny, Diass, Toubab Dialaw et Diamniadio, etc. Le 02 avril à 17 heures, le cerveau de la bande, I. K., né en 1969 à Pikine, a été interpellé à Sindou. Dans un premier temps, il a tenté de jouer au plus malin avec les policiers mais a fini par passer à table et a donné des indications sur ses acolytes. C’est ainsi que P. B, âgé de 20 ans, éleveur, a été arrêté à Jaxaay. Puis à Bargny, les enquêteurs ont passé les menottes à E B. né en1983, éleveur et à S.K, 32 ans, gardien dans une société de la place. Après plusieurs heures de surveillance, A. K, né en 1989, maçon et M. K né en 1988, charretier qui ont donné du fil à retordre aux policiers, ont finalement été arrêtés dans leur localité à Sindou. Selon nos sources, un des suspects, qui avait sur lui un talisman qui devait le rendre invisible, a été très surpris de son interpellation.

LE CERVEAU DE LA BANDE, CONDAMNE A DIX ANS, S’ETAIT EVADE DE PRISON

Au cours des perquisitions, il a été saisi 1 fusil de chasse, 3 coupe-coupe, 4 couteaux, 1 arrache-clous. Le cerveau de la bande qui était condamné à 10 de prison, s’était évadé après en avoir purgé huit 8 ans. Il s’était rendu en Mauritanie avant de revenir au Sénégal. Interpellé sur les vols à mains armées, il a reconnu que c’est bien lui et sabande qui ont attaqué la stationde Jaxaay le 12 du mois de marsdernier, entre autres braquageset vols de bétail.

( Hadja Diaw GAYE )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.