VENTE ILLICITE DE L’EAU DE SOURCE: Amara Diambo utilisait l’eau de obinet dans les bidons Aquaterra, Kirene et Ba Eau Bab

Amara Diambo et ses 4 co-prévenus ont fait face au juge des flagrants délits de Dakar pour les délits «d’association de malfaiteurs, vol au préjudice de son employeur, complicité, tromperie sur la qualité et la nature d’un produit alimentaire et exercice d’une profession règlementaire sans autorisation administrative préalable». Pour ces faits, le cerveau de l’affaire Amara Diambo a été condamné à un an, dont 3 mois de prison ferme, et devra payer la somme d’un million pour chaque victime. Cheikh Tidiane Diop et Baba Diop ont pris deux mois assortis du sursis. Plus chanceux, Mamadou Issa Ba et Ibou Ndao ont été relaxés.

Amara Diambo était le chef logistique de la société Canadian Bottling Compagny (Cbc). Il avait démissionné de son poste, suite aux soupçons de vol qui pesaient sur lui. Car l’entreprise a été victime de vols répétés sur les consignes de 19 litres. Suite à sa démission, il est resté dans son domaine, notamment dans la commercialisation de l’eau filtrée. Sauf que le liquide précieux qu’il vendait provenait du robinet et était conditionné dans des consoles d’Aquaterra. En effet,l’ex-agent mélangeait les bouteilles d’eau minérale, qu’il achetait à l’usine, à des bouteilles remplies d’eau de robinet filtrée quotidiennement pour les distribuer aux clients qui lui ont passédes commandes. Il faisait croire à ses clients qu’il travaillait toujours pour Canadian Bottling Compagny. La supercherie a été découverte par la Section de recherches de la gendarmerie suite à une dénonciation anonyme. Ainsi l’enquête ouverte apermis l’arrestation d’Amara Diambo, de ses collaborateurs Mamadou Issa Ba, Ibou Ndao, Cheikh Tidiane Ba et Baba Diop. Suite à leurs arrestations, les pandores ont saisi dans les différents dépôts du sieur Diambo «74 bouteilles d’eau Aquaterra de 19 litres, 26 bouteilles d’eau Ba Eau Bab de 19 litres, 7 bouteilles d’eau Kirène de 19 litres, 2 réservoirs à eau petit modèle,1 lave bouteille, 2 compresseurs servant à enlever les bouteilles, 2 pompes de remplissage, 1 bac à sel, 1 perceuse, 1 générateur d’ozone et autres». En outre, 2 réservoirs à eau grand modèle, une machine à eau Auto Reserve Osmosis Syteme RO-500L/H appelée osmoseur, utilisée pour le traitement de l’eau mise en bouteille, ont aussi été saisis dans le dépôt de Ibrahima Edouard Cissé. En découvrant les agissements de leur ex-employé, la société canadienne a porté plainte. Ce qui a entrainé leur comparution devant le Tribunal de Grande Instance de Dakar pourrépondre des chefs «d’association de malfaiteurs, de vol au préjudice de son employeur, de complicité, de tromperie sur la qualité et la nature d’un produit alimentaire et exercice d’une profession règlementaire sans autorisation administrative préalable ».

LA CBC RÉCLAME 10 MILLIONS À SON EX-EMPLOYÉ

Le conseil de la société Canadienne, Me Amadou Sow, estime que la culpabilité des prévenus ne fait l’ombre d’aucun doute. La robe noire a réclamé 10 millions de francs pour toute cause et préjudices confondus. Le cerveau de l’affaire, Amara Diambo, a reconnu les faits qui lui sont reprochés. L’ex-agent de Cbc a tenté de limiter ses responsabilités pénales, en subodorant qu’il avait abandonné l’activité. « J’ai cédé les matériels à un nommé Cissé pour un montant de 4 millions. Par contre, j’utilisais des bouchons usagers. J’ai recrutés mes co-prévenus, mais je doute fort qu’ils étaient au courant de mon activité illicite», dit le prévenu. Selon le procureur, la preuve qu’il y a eu une association de malfaiteurs n’a pas été démontrée. Sur ce, il a requis la relaxe pour ce délit avant de requérir 2 ans, dont un an ferme contre le prévenu principal, 2 ans 3 mois de prison ferme pour Cheikh et Baba Diop et la relaxe pour leur co-prévenu. Les avocats de la défense quant à eux ont plaidé la relaxe pure et simple. Au finish, Amara Diambo a été condamné à un an dont 3 mois de prison ferme et en sus de la peine, Diambo devra payer à chaque victime la somme d’un million. Cheikh Tidiane Diop et Baba Diop ont pris deux mois de prison assortis du sursis. Mamadou Issa Ba et Ibou Ndao ont été relaxés.

( Bineta DIOUF )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.