Toutinfo Bréves

MULTIPLICATION DE BILLETS DE BANQUE: S.M.Guèye se fait rouler à hauteur de 10 millions de Fcfa dans la farine de djinns

S.M.Guèye va y réfléchir à deux fois, désormais, avant de se laisser impressionner par les prédictions d’un parfait inconnu rencontré au coin d’une ruelle. Croyant aveuglément A.Diarra qui a soutenu que ses djinns ont le pouvoir de multiplier des billets de banque, il lui a remis 10 millions FCFA et s’en est mordu les doigts puisque le marabout et deux de ses complices ont disparu après la remise de l’argent. Ils ont été retrouvés par la Sûreté Urbaine (Su) de Dakar qui, après enquête, les a conduits devant le Procureur.

S.M.Guèye, commerçant établi à Pikine, fait la connaissance d’A Diarra, marabout, en novembre 2018. Diarra lui parle de sa vie, passé, présent et projets, comme s’il avait en face de lui un livre ouvert. Impressionné, S M Guèye se rend souvent à l’appartement de Diarra sis à Yoff pour des bains mystiques et autres prières. De temps à autre, il lui remet de l’argent pour les sacrifices. Un jour, Diarra dit à Guèye qu’il est capable de fabriquer de l’argent avec l’aide des djinns. Le commerçant n’y croit pas au début, mais Diarra lui montre de la main une valise remplie de billets de 10.000 FCFA et lui souffle que c’est un cadeau des djinns. Il réclame 10 millions FCFA pour le rendre plus riche que Crésus. Emballé, S.M.Guèye en parle à un ami, M Ndiaye. Et ensemble, ils versent 10 millions FCFA en deux tranches de 6 et 4 millions FCFA. L’argent est remis à M Traoré, frère de Diarra. Dès qu’il entre en possession des billets de banque, Diarra prend la clé des champs et ne donne aucun signe de vie. A l’appartement de Yoff où se rend Guèye, il n’y a pas l’ombre d’un chat. Joint au téléphone, A Seck, un des hommes de main de Diarra, tente encore de soutirer de l’argent au commerçant. Il raconte que son «patron» est entre les mains des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) qui lui réclament 6 millions FCFA pour le libérer. C’en était trop ; Guèye comprend qu’il s’est fait rouler dans la farine et dépose une plainte devant la Sûreté Urbaine (Su) de Dakar. Retrouvé à Grand Dakar, A Diarra a été arrêté en même temps qu’A Bah et la dame A Direction Qualité, Sécurité et Environnement Service Environnement AVIS Napo. La perquisition de son domicile a permis de mettre la main sur une facture de 800 millions de FCFA

portant le logo de «Labo 7», signée A Diarra. Il y avait aussi des objets à caractère mystique. Bah avait sur lui 3 100 $ US et Diarra 70 000 Fcfa. Interrogé, Diarra a soutenu avoir encaissé 5 millions et non 10 millions FCFA de S M Guèye. Quant à la facture de 800 millions, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, puisqu’elle est fausse. Pour ce qui est des billets noirs trouvés dans sa chambre, c’est juste des tâches causées par l’encre qu’il utilise pour ses écritures coraniques. Seck et Bah sont ses collaborateurs, mais A Napo, malienne, ignore tout de ses activités illicites. Diarra a avoué avoir déjà purgé une peine de prison pour des faits similaires. Sur les faux billets trouvés sur lui, A Seck dit les avoir encaissés sans s’en rendre compte, probablement dans le cadre de son commerce entre le Sénégal et la Gambie. Lui aussi a séjourné en prison pour des faits similaires. A Bah est allé dans le même sens qu’A Seck, disant que c’est au cours de son commerce qu’il Conformément aux articles art. l 52 et R 6 du code de l’environnement et en application de l’arrêté Ministériel no 9468/MJEHP-DEEC en date du 28 novembre 2001 portant réglementation de la participation du public aux études d’impact environnemental et social, Senelec vous informe la tenue de l’audience publique de l’étude d’impact environnemental et social du projet de réalisation de la centrale solaire de Kahone prévue le Vendredi 29 Mars 2019 à la mairie de Kahone à partir de 9h30. Cette rencontre représente un moment d’échanges importants autour du projet pour une bonne prise en charge des préoccupations des différentes parties prenantes, les populations, les autorités locales et administratives des zones concernées, par le promoteur en vue d’un développement participatif. la présence de tous est vivement souhaitée. le Directeur de la Qualité, Sécurité et de Environnement a dû encaisser les 3 100 $. M Traoré est resté introuvable. A Diarra, A Seck, A Bah et A Napo ont été déférés le lundi 18 mars devant le Procureur pour association de malfaiteurs, escroquerie (charlatanisme), production de faux billets de banque.

( Hadja Diaw GAYE )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.