Toutinfo Bréves

Sonatel perd 20 milliards à cause des OTT: VERITABLE MENACE POUR LES OPERATEURS DE TELEPHONIQUES

Les Opérateurs traditionnels de téléphonie sont sérieusement menacés par les «Overthe Top» (OTT) ou «service de contournement» en Français. L’avènement de Whatsapp, Messenger, et autres viber a engendré un manque à gagner aux opérateurs téléphoniques. La Sonatel a subi un énorme préjudice. Son Directeur général qui rencontrait hier les journalistes, a révélé la perte de 20 milliards de la Sonatel àcause des OTT.

Même si la Sonatel brasse des milliards chaque année, sa santé financière est en train d’être sérieusement affectée par ce qu’on appelle dans le jargon des techniciens des télécommunications les «Over the Top» (OTT) ou« service de contournement» en Français. Il s’agit d’un système de transport des flux vidéo, audio ou de données sur Internet sans l’intervention nécessaire d’un opérateur de téléphonie. Ce sont par exemple les applications Whatsapp, Messenger, viber etc. Ainsi les acteurs des OTT vont créer de la valeur au dessus du réseau des opérateurs de téléphonie sans leur reverser de contre partie financière. En effet, l’évolution de ces technologies de l’information et de la communication constitue une véritable menace pour les opérateurs de téléphonie. Et le Directeur de la Sonatel, Sékou Dramé l’a souligné hier lors de«Puccum Sonatel», une rencontre initiée par la boîte avec les journalistes. Le manque à gagner du premier opérateur de téléphonie du Sénégal se chiffre à des milliards à cause des OTT. «Les OTT (service de contournement) ont eu un impact de 20 milliards FCFA sur le chiffre d’affaires de la Sonatel», a révélé Sékou Dramé devant le Président Directeur Général (Pdg) du groupe et de l’ensemble des sous-directeurs. Et d’ajouter : «les deux tiers des appels entrants se font sur internet à travers Whatsapp et les autres canaux sans l’intermédiaire d’un opérateur national traditionnel». Les OTT ne constituent pas seulement les sources des pertes enregistrées par la Sonatel. D’après le Directeur Général Sekou Dramé, la société nationale a subi aussi une perte de 5 milliards sur les appels entrants à cause des réseaux internationaux de trafic des appels. Malgré toutes ces pertes, la Sonatel reste un contributeur important de l’économie sénégalaise. D’autant que Sékou Car, le Directeur général a estimé les recettes à 213 milliards FCFA. En outre, l’entreprise a dégagé un fonds d’investissement de 32 milliards FCFA dédié au financement et à l’accompagnement des Petites et moyennes Entreprises (PME). Cela entre dans le cadre de la responsabilité sociale de l’entreprise. Le patron de la Sonatel est revenu aussi sur la création d’un Data-center d’une capacité de 13 440 serveurs.

( Mamadou Mbakhé NDIAYE )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.