PERFORMANCE ECONOMIQUE: SONATEL fait un chiffre d’affaires de plus de 1022 milliards de francs CFA

Le Groupe SONATEL a publié hier, dans un communiqué, ses résultats consolidés au titre de l’année 2018 avec un chiffre d’affaires qui a dépassé la barre des 1022 milliards de francs CFA. Des performances qui ont été rendues possibles par la bonne présence de la société de téléphonie dans les pays de la sous-région, à travers ses services comme Orange Money.

Pour l’année 2018, le Groupe SONATEL a réalisé, selon un communiqué de la société de téléphonie, de solides performances financières et commerciales. Selon les responsables de l’entreprise, cette dynamique est rendue possible par l’apport des filiales du groupe dans la sous-région malgré un environnement concurrentiel, réglementaire et fiscal toujours difficile. En 2018, le chiffre d’affaires consolidé du groupe a franchi la barre symbolique de 1022 milliards de Francs CFA, soit une croissance de 5%. Quant au résultat net, il est de 208 milliards de francs CFA, soit une croissance de 0.4% par rapport à l’année 2017. Dans la foulée de la croissance des revenus, les trajectoires de rentabilité se sont améliorées, reflétées par l’évolution positive de la croissance de l’EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) à 462 milliards FCFA, soit +2,2% par rapport à 2017. Dans ce chiffre d’affaires, l’activité Orange Money n’est pas en reste, car elle a généré une importante somme de 62 milliards de francs CFA en 2018. Ce sont ainsi 5.6 millions de clients actifs d’Orange Money qui ont réalisé 800 millions de transactions d’une valeur de 8 000 milliards de francs CFA. Selon le communiqué, c’est la première source de croissance du chiffre d’affaires du groupe, c’està-dire +5.8% par rapport à 2017. Ces bons résultats de la société de téléphonie ont permis un maintien de niveau de marge soutenue grâce à la croissance des revenus, à l’amélioration de la rentabilité de la data Mobile, des services financiers mobiles et à la maîtrise des coûts directs malgré la poursuite de la baisse de l’international entrant. Au plan des investissements, le Groupe SONATEL a su maintenir et consolider sa trajectoire de rentabilité et ses positions commerciales. Ces dernières sont jugées fortes par les responsables de la société, filiale de France Télécoms dans tous les pays, et ceci grâce aux investissements importants réalisés dans l’année et s’élevant à 194,3 milliards de francs CFA. Cette rentabilité a connu une hausse de 10.6 milliards de francs CFA en valeur absolue, soit une croissance de 5.7% par rapport à l’année précédente, 2017. « Ces investissements ont fortement contribué à l’amélioration de l’expérience client, au renforcement de l’excellence opérationnelle, à la poursuite des efforts sur la qualité de service technique et au renforcement de la politique de fidélisation de nos clients », peut-on lire dans un communiqué. UNE bONNE DyNAMiqUE DE rECrUTEMENT Les raisons des belles performances de la SONATEL s’expliquent aussi par l’amélioration de la pénétration et de la couverture 3G, 4G et 4G+. En effet, les investissements soutenus réalisés par le groupe sont principalement axés sur le réseau. En procédant de cette manière, le Groupe sénégalais côté en bourse veut améliorer la qualité de service, et dans la data mobile, pour répondre au développement des usagers et accroître l’avantage stratégique de SONATEL sur la connectivité très haut débit fixe et mobile. « Ils ont permis aussi au groupe SONATEL de maintenir sa trajectoire de rentabilité par l’amélioration de la qualité de la relation client, la poursuite des efforts sur la qualité de service, la fidélisation et la maitrise des charges », a expliqué la cellule de communication du groupe dans un communiqué. Et l’essentiel des investissements ont été mobilisés pour le renouvellement des réseaux d’accès, la densification des réseaux mobiles et l’extension des plateformes de service. Ces investissements ont permis d’accélérer le déploiement des projets de couverture et d’augmentation des capacités réseaux sur le broadband mobile (3G, LTE, LTE+) et le fixe (FTTH) en soutien à la forte croissance des usagers. Pour la SONATEL, les bons résultats au plan commercial s’expliquent par le maintien de la bonne dynamique de recrutement et des positions de marché fortes en valeur et en volume. Et ceci, malgré le fait d’une nouvelle orientation dans la politique de recrutement centrée sur la conformité et la valeur qui a entraîné une baisse de la base mobile au Mali avec un parc global qui s’établit à 29.7 millions de clients à la fin 2018, soit -1.7% par rapport à 2017. Dans le communiqué, la SONATEL soutient que ce parc a été principalement impacté par l’évolution de la base d’abonnés mobiles au Mali (16.5% suite à l’arrêt des recrutements massifs au profit de l’acquisition de clients valeur). RSE et participation à l’économie et à la création de richesse En Guinée, une très bonne dynamique de recrutement a été notée (+7.2%) grâce aux actions d’animations dans de nouvelles zones couvertes. Au Sénégal, un bond de 4.7% a été enregistré grâce à une bonne maîtrise du churn, à la hausse des acquisitions et une bonne dynamique commerciale sur la 4G. En Sierra Leone, la bonne dynamique a été matérialisée par une hausse de +40.1% avec une présence et une couverture améliorée. En guinée Bissau, la dynamique s’explique grâce aux nouvelles offres sur les usagers data et Orange Money. Au Sénégal, la croissance du chiffre d’affaires s’est maintenue sur toute l’année 2018 grâce au renforcement de la contribution de la Data Mobile et d’Orange Money qui est devenu leader du transfert d’argent national. Une baisse de l’EBITDA est toutefois notée par rapport à 2017, malgré l’amélioration de la marge directe suite aux impacts fiscaux et réglementaires et les produits non opérationnels exceptionnels de 2017. Le renforcement des investissements sur les activités en croissance (Data et Orange Money) a permis à SONATEL de garder son leadership malgré l’élargissement Vieux Ndiaye du champ concurrentiel pour les services financiers mobiles et l’accès à internet avec le lancement des FAI (Fournisseurs d’Accès Internet). Avec un taux de pénétration mobile de 105%, les données mobiles Orange y évoluent à 40,7% et Orange Money à un taux de pénétration de 22,7%. La base des clients mobile Orange y progresse également jusqu’à 8,7. En plus d’être un opérateur de téléphonie, la SONATEL est aussi un véritable acteur du développement. La société contribue ainsi à l’économie et à la création de richesses. Elle a apporté pour une valeur de 500 millions de FCA aux recettes budgétaires versées à titre d’impôts, taxes, redevances, cotisations sociales, droits de douanes et dividendes dans les pays de présence pour le développement du secteur privé local ; le groupe a généré, à travers ses activités, plus de 148 milliards de FCA au profit des entreprises locales en termes de chiffre d’affaire. En plus des entrées énormes d’argent réussies par la SONATEL, le groupe n’a pas manqué de souligner, dans le communiqué, son volet RSE. Au Sénégal, au Mali, en Guinée, en Sierra Leone ou encore en Guinée Bissau, des programmes qui y sont initiés depuis plusieurs années suivent leur évolution. C’est le cas de SONATEL Academy qui est une école gratuite de codage.

( Amadou THIAM )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.