MACKY SALL EN MEETING DANS LA CAPITALE DU RAIL «Thiès est tombé»

Le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) a tenu, hier, deux grands meetings à Tivaouane et à Thiès. Content de la ferveur populaire dans le fief de son farouche adversaire Idrissa seck, Macky sall a célébré sa victoire avant l’heure.

«Thiès est tombé !» A en croire Macky Sall, la journée du samedi 17 février 2019 est historique et restera gravée dans les mémoires. La Promenade des Thiessois ex-Place de France a refusé du monde hier, dépassant toutes les mobilisations constatées jusque-là dans les autres régions. Suffisant pour que le candidat de Bby en déduise que la ville rebelle est tombée dans son escarcelle. Pour le leader de la mouvance présidentielle, Thiès a dépassé toute les mobilisations. «Depuis que j’ai commencé la politique dans les années 90, jamais on n’a vu une telle mobilisation», dit-il avant de déclarer que la victoire est déjà acquise. «Sachez que je vous en serais reconnaissant et je vais tenir compte de votre geste à mon égard une fois que je serai reconduit à la tête du pays», a soutenu Macky Sall. Il promet ainsi de réhabiliter le chemin de fer qui, précise-t-il, sera sa priorité dès le mois d’avril. «Je vais non seulement redonner à Thiès son rôle de carrefour ferroviaire ; mais aussi en faire un carrefour universitaire et de réseau électrique», annonce-t-il. Le chef de l’Etat s’est ainsi targué d’avoir ressuscité les ICS moribondes. Il s’est engagé à prendre des mesures importantes pour les problèmes d’adduction d’eau et de renforcement du réseau de distribution dans la ville de Thiès. Il promet également de régler le cas des populations de Mbour 4 confrontées à des problèmes d’habitat. «On va déclassifier la zone et leur donner des titres pour qu’elles puissent aménage et y vivre», fait-il savoir. Affichant un visage joyeux, le candidat sortant déclare devant la foule en liesse que l’avenir de la jeunesse et de la population de Thiès est là. «Bi fou Yemone Sakh Mou Nekh. Té Dou Fi Yem ba le 24 février Inchala. (Ndlr : C’est déjà une victoire. Mais cet élan de victoire va continuer jusqu’au soir du 24 février). Ainsi, il a exhorté ses militants et sympathisants à se lever à la première heure dimanche prochain pour se rendre dans les centres de vote et lui assurer la victoire dans la région. Il s’est vanté d’être le candidat qui a déjà un programme avec son financement pour la capitale du rail. «Thiès a trop souffert par le passé. Je sais que Thiès est une ville rebelle, mais on ne peut pas s’éterniser derrière ce caractère. Quand on ne sait pas là où on va ; on retourne d’où l’on vient. Il faut marcher à l’air du temps. Thiès a choisi. Encore une fois, Thiès est tombé aujourd’hui. Thiès, vous avez gagné», a-t-il répété avant de dire qu’au lendemain du 24 février, il va moderniser la ville, trouver de l’emploi aux jeunes et renforcer les financements de la DER. Macky tourne en dérision idrissa seck : «que des caraVanes sans tête, ni queue» Auparavant, Macky Sall a jeté l’ancre à Tivaouane. Là aussi, il a été accueilli par une liesse populaire Le candidat de Bby n’a pas manqué d’égratigner le leader de Rewmi. Il a ainsi tourné en dérision Idrissa Seck qui a initié, pour cette campagne, la marche orange avec une série de caravanes dans tous les départements du pays. Macky Sall de dire : « Que des caravanes sans tête, ni queue. Et puis, il réclame mon départ disant «Na Dem» (Ndlr : qu’il parte). Ce n’est pas cela qui me fera partir. Un tel slogan «Na Dem» est d’ailleurs périmé. Il était usité en 2011 et nous sommes en 2019». Poursuivant, le Président sortant estime que c’est bientôt la fin de la campagne et qu’il a l’impression d’être le seul candidat de cette présidentielle. «En effet, je suis le seul à organiser des meetings dans les stades. Aucun autre candidat n’ose le faire. Qu’ils aillent aussi dans les stades et essayent de les remplir comme je fais. En tout cas, je vais finir par un grand meeting national de clôture vendredi au stade Léopold Sédar Senghor. Que les autres fassent pareil et investissent les stades de Tivaouane, Fatick ou Saint-Louis», a-t-il déclaré. En outre, Macky Sall a voulu rendre hommage aux différentes communautés religieuses, musulman comme chrétien. Il soutient de ce fait que la façon dont on pratique la religion au Sénégal a préservé le pays à se préserver du danger qui guette bon nombre d’Etats dans la sous-région (terrorisme ou fondamentalisme). Pour lui, la connaissance propagée dans les Daaras et la croyance des populations aux Tarikha est un bon remède contre la radicalisation. A l’en croire, nos chefs religieux ont compris très vite que l’islam est une religion de paix. Dans le même registre, le candidat de Bby s’est engagé à protéger le Sénégal et assurer la sécurité des populations et du territoire. En définitive, il a indiqué que gérer un pays n’est pas un jeu et qu’il faut confier le Sénégal à des mains sures et expertes. En guise de conclusion, il s’est réjoui de l’unité retrouvée entre les responsables de Tivaouane, gage d’une victoire éclatante dans la capitale de la tidjania.

(Seydina Bilal diallo, Envoyé spécial)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.