ARRETES LORS DES AFFRONTEMENTS DE TAMBA: Les 24 éléments du pur devant le procureur lundi

Les 24 éléments de sécurité du Pur, arrêtés dans le cadre des affrontements meurtriers du 11 Févier dernier, vont finalement être présentés au Procureur Demba Traoré lundi. Quant au chauffeur Ibrahima Ndoye, qui a tué Cheikh Touré, il comparaîtra devant le Tribunal des flagrants délits, mercredi prochain. Sur le départ du Commissaire Yaya Tamba, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a soutenu qu’il aurait pu éviter les malheureux événements, s’il y avait eu une promptitude dans son intervention.

A cause des dernières formalités et du week-end, les 24 éléments de sécurité du cortège du Parti de l’Unité et du Rassemblement (Pur), suspectés d’avoir pris part aux affrontements tragiques qui ont fait deux morts et plusieurs blessés, n’ont pas été présentés hier, vendredi 15 Février 2019, au procureur de la République. Cependant, renseignent nos sources, toutes les auditions sont bouclées et le groupe fera face au maître des poursuites probablement lundi prochain. Joint au téléphone, un des conseils des suspects espère que l’enquête ne s’en tiendra pas là. La mère de l’une des victimes, Ibou Diop, selon des témoignages de journalistes, a copieusement insultés les militants du Pur et dit à ses cinq fils qu’ils ne passeront pas la nuit dans la maison tant qu’ils n’auront pas lavé l’affront du badigeonnage des posters de Macky Sall sur le mur de leur domicile.

LE CHAUFFEUR QUI A ECRASE CHEIKH TOURE DEVANT LA BARRE MERCREDI

La famille, ont dit les témoins, très démunie, n’a pas pu mobiliser des centaines de personnes à bord de Jakartas, armés de pierres, décidés à faire leur fête aux militants et agents de sécurité du Pur. Par ailleurs, souligne toujours l’avocat, des assaillants affiliés à la coalition Bby ont incendié le bus des journalistes après avoir pris tous les biens qui étaient abandonnés par les reporters, occupés à sauver leur vie. Tant de détails qui font penser à l’avocat que l’enquête est jusqu’ici orientée. Du côté de l’enquête menée par la gendarmerie, nous souffle la même source, Ibrahima Ndoye, le chauffeur membre du convoi du Pur, suspecté d’avoir écrasé Cheikh Touré, comparaîtra mercredi prochain devant le Tribunal des flagrants délits pour homicide involontaire. «Il ne faut pas abuser. Le Procureur a été lucide de viser ce délit parcequ’il sait que c’était la débandade et le chauffeur n’avait nulle part où passer. Nous espérons une peine assortie du sursis»,soutient le conseil. Pour rappel, suite aux affrontements du 11 Février dernier, entre militants du Pur et ceux de BBY, 27 éléments de la garde rapprochée du parti d’Issa Sall ont été interpellés à Kidira. Les enquêtes sur le meurtre et l’accident ont été respectivement menées par la Police et la Gendarmerie. La Division des Investigations criminelles (Dic) a renforcé le commissariat urbain de Tambacounda et le Commissaire Yaya Tamba a été relevé de ses fonctions et remplacé par le Commissaire Hamady Baldé. Ce qui ne fait l’objet d’aucun doute, c’est que c’est un dossier parti pour aller en instruction, mais la difficulté majeure sera l’imputabilité des faits, puisqu’il y avait une foule autour de la victime.

( Hadja Diaw GAYE )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.