TELESCOPAGE ENTRE MACKY SALL ET ISSA SALL A KOLDA: Les gendarmes bloquent la caravane du PUR

Au sixième jour de la campagne électorale: Avant-hier, samedi 9 février, le cortège du candidat Issa Sall qui était en caravane dans les rues de Kolda a été bloqué par les gendarmes, pour laisser passer celui de Macky Sall qui venait de Vélingara. Une situation qui a mis dans tous ses états le candidat du Parti de l’Unité et du Rassemblement (Pur) qui rappelle que Macky Sall ne doit pas bénéficier de favoritisme parce qu’il est un candidat comme tous les autres.

Alors qu’elle sillonnait les rues de Kolda en compagnie d’une foule chantant le leader du PUR, la caravane du candidat El Hadji Issa Sall a été bloquée au niveau du rond-point de la gendarmerie par des forces de l’ordre. Motif ? Le candidat de Benno Bokk Yakaar (Bby) Macky Sall doit passer pour tenir son meeting au stade régional de la ville. Du haut de son Hammer, le Pr Issa Sall, d’habitude calme et posé, s’énerve et s’empare du micro pour dénoncer l’attitude des forces de sécurité. «Je suis un candidat comme Macky Sall, on ne doit pas nous bloquer. Ils ont juste peur, parce qu’ils ont vu la foule qui nous suit depuis l’entrée de la ville», a martelé le leader du Pur qui juge antirépublicain l’acte des pandores. «Ils n’ont pas le droit de nous bloquer, parce que le candidat Macky Sall doit passer», s’est écrié El Hadji Issa Sall en demandant aux forces de sécurité de refuser d’être à la solde du pouvoir politique. D’autant que, rappelle-t-il, tous les candidats doivent être sur un pied d’égalité en cette période de campagne électorale. En effet, il a fallu de peu pour que les agents de sécurité du PUR et les gendarmes en viennent aux mains. D’autant que les premiers tenaient à forcer le passage. Habillés tout en noir et encagoulés, les membres de la sécurité du PUR n’ont pas hésité à user des tazers pour se frayer un passage. Dans la voiture de sonorisation, l’animateur a mis à fond le morceau «Saï Saï» des rappeurs de Keur Gui.

CANDIDAT DE L’ANTI SYSTÉME

Les militants habillés tout en vert n’ont pas manqué de huer le candidat Macky Sall à son passage. Ce qui a déclenché une série d’échanges houleux entre la sécurité du PUR et quelques membres du cortège de BBY. Selon le Pr Issa Sall, personne n’ose s’attaquer à sa sécurité, car elle est impeccable. «Si notre sécurité n’était pas de qualité, nous aurions eu beaucoup de difficultés. Vous avez tous vu que les forces publiques ont tenté d’en découdre avec mes agents, mais elles ont dû tempérer. Nous n’allons rien changer sur ce point, car nous n’avons rien à envier aux autres sur le plan sécuritaire», a averti hier matin le candidat du Pur, lors d’une conférence de presse tenue avant de reprendre la campagne. Avant d’arriver dans la capitale du Fouladou, la caravane a sillonné de nombreuses localités de la région de Ziguinchor et de Sédhiou. A Goudomp, le Pr Issa Sall s’est présenté comme un candidat de l’anti système. «De tous les candidats, je suis le seul à n’avoir jamais travaillé au sein de l’Etat, le seul à avoir les mains propres, car je n’ai jamais utilisé les fonds de l’Etat pour mener mes activités», dit-il. A Vélingara où il est arrivé vers 22 heures en compagnie de sa délégation, le leader du Pur a promis de moderniser les villes religieuses afin qu’elles puissent bénéficier des retombées financières dans le domaine du tourisme.

( Amadou THIAM, Envoyé Spécial )