Ousmane Sonko accuse BBY et promet de riposter

Ousmane Sonko est revenu sur l’agression des militants de son parti par des gros bras de la mouvance présidentielle. « On pouvait tolérer les agressions verbales, les dénigrements et charges verbales et des tentatives de diabolisation », a estimé Sonko à l’étape de Kaffrine. Mais selon lui, cette escalade verbale a pris d’autres allures et se manifeste depuis quelques jours par des agres-ions physiques. Il rappelle que cela a commencé avec des gendarmes envoyés chez sa mère à Ziguinchor pour récupérer des fiches de parrainage avant de procéder à l’assassinat lâche de la militante Pastef de Keur Massar, Mariama Sagna, sans oublier le saccage de la pharmacie d’un membre du parti de Sonko à Thiénaba et de la permanence de Pastef à Yoff. A signaler pour immortaliser la mémoire de Mariama Sagna, la permanence de Kaffrine porte le nom de cette dernière.

( Toutinfo.net )