EL HADJI ISSA SALL, CANDIDAT DU PUR: «Nous avons espoirque Khalifa SALL va travailler avec nous

La campagne du candidat du PUR, El Hadji Issa Sall, s’est poursuivie en son deuxième jour par une visite effectuée à Rebeuss, pour voir Khalifa Sall. Il espère avoir le soutien de l’ancien maire de Dakar. Sa caravane l’a également mené à Fass où il a rencontré Serigne Mansour Sy Djamil, qui a officialisé son soutien au candidat du PUR. L’UCAD, Fass, l’avenue Blaise Diagne et le marché Sandaga ont reçu la caravane dirigée par El Hadji Issa Sall avant que ce dernier ne fasse cap sur la banlieue et Rufisque.

Le leader et candidat du Parti de l’Unité et du Rassemblement a entamé hier matin son deuxième jour de campagne par une visite à la Maison d’Arrêt et de Correction de Rebeuss où il s’est entretenu avec Khalifa Sall. «La rencontre avec Khalifa Sall s’est passée dans la cordialité. Nous avons espoir qu’il va travailler avec nous. J’espère qu’il va nous rejoindre, parce que notre rencontre présage cela. Il ne peut pas actuellement confirmer son soutien, car il attend la décision de la Cedeao qui devra sortir dans trois ou quatre jours », a souligné le leader du PUR hier, à sa sortie de la prison de Rebeuss. Dehors, le professeur El Hadji Issa Sall s’est heurté au refus de l’administration de lui laisser faire sa déclaration devant la MAC. S’en sont suivies des explications entre son équipe de campagne et des agents de la prison de Rebeuss. Devant les journalistes, le professeur en informatique a évoqué le problème de la Justice. Pour El Hadji Issa Sall, le pouvoir exécutif ne fait qu’écraser les deux autres que sont le judiciaire et le législatif. «Une fois au pouvoir, je vais faire de sorte que le législatif. Après cette visite, le président de l’Université du Sahel a continué sa campagne avec une caravane qui l’a mené a l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar où il a été accueilli par des étudiants militants du PUR à l’entrée du couloir de la mort. Le cortège s‘est arrêté devant le pavillon A. Sur la devanture de ce bâtiment qui héberge le plus d’étudiants à l’UCAD, il a promis de construire des universités de proximité dans chaque département du pays afin d’empêcher aux nouveaux bacheliers de faire des centaines de kilomètres pour poursuivre leurs études. « Nous allons améliorer vos conditions d’études avec le recrutement de nouveaux enseignants », a dit El Hadji Issa Sall devant des étudiants qui étaient attentifs à son discours. Et ce recrutement se fera dans le lot des doctorants en chômage. «La relève sera difficile, car l‘Etat n’a pas pensé remplacer les professeurs d’université dont la majorité sera à la retraite dans deux ans », a lancé au campus social le candidat des vert-et-blanc. La caravane du PUR a poursuivi sa procession en arpentant les rues de Fass où il a rencontré le leader de Bess Dou Niak, Serigne Mansour Sy Diamil. Ce dernier a profité de ce tête-à-tête pour officialiser son soutien au leader du PUR. «Avec Mansour Sy Djamil, c’est un pacte qui vient d’être ficelé. Il a fait une déclaration publique. Les deux directoires vont se voir demain ou après-demain au plus tard, et nous allons voir comment en symbiose continuer la campagne pour gagner les élections », a annoncé El Hadji Issa Sall au sortir de sa rencontre avec le marabout et ancien député. Les rues de la Médina, l’avenue Blaise Diagne, le marché Sandaga ont été aussi parcourus par la caravane du PUR. Puis le cortège a fait cap sur la banlieue en passant par Thiaroye, Pikine et Guédiawaye. Dans toutes ces localités, les militants du PUR sont sortis en masse pour accueillir et suivre leur candidat pendant plusieurs minutes. A Guédiawaye, El Hadji Issa Sall a rappelé qu’il est dans son fief. «C’est ici que nous avons eu, lors des dernières législatives, notre meilleur score. Nous sommes venus voir nos militants qui sont déjà convaincus par notre programme», a souligné le professeur en Informatique, à bord de sa voiture de marque Hammer de couleur bleue. La caravane a ensuite repris son chemin pour passer par Malika, avant de rallier la ville de Rufisque.

( Amadou THIAM )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.