INAUGURATION DU BUILDING ADMINISTRATIF: Macky magnifiele «Grand Maodo» et zappe Wade

Le président de la Républiquea procédé hier à l’inauguration du building administratif dont les travaux ont démarré en 2013. A l’occasion, Macky Sall a exprimé toute son admiration envers Mamadou Dia à qui il a donné le nom de l’infrastructure. D’ailleurs, un hommage a été rendu à toutes les personnalités ayant occupé le fauteuil présidentiel à travers des tableaux avec leurs effigies. Seul Abdoulaye Wade n’a pas été vraiment représenté.

La cérémonie d’inauguration du building administratif a été l’occasion pour le chef de l’Etat de rendre hommage aux pères de la nation sénégalaise et aux hommes d’Etat ayant marqué l’histoire du pays. Ainsi, les archives photographiques de tous les chefs d’Etat (Ndlr : Senghor,Abdou Diouf) ayant tenu les rênes du pays ont été exposées dans le hall de la grande salle de conférence du building. On y voit également des photographies de Macky Sall, accompagné par-ci de Barack Obama lors de sa visite au Sénégal, inaugurant par-là le TER. Aucune image renvoyant vraiment à Wade n’a été exposée dans le building, si ce n’est une photographie montrant Abdoulaye Wade, à l’époque ministre d’Etat, derrière le Président Abdou Diouf et Nelson Mandela en visite au Sénégal. Ce qui laisse entrevoir que Macky a mis une croix sur le pape du Sopi qui pendant longtemps fut son maitre à penser. Le président de la République s’est plutôt tourné vers Mamadou Dia. Dans son discours hier, le chef de l’Etat a ainsi salué la mémoire des hommes d’Etat d’envergure, pères fondateurs de notre administration et grand commis de l’Etat qui ont tous œuvré avec humilité, patriotisme et désintéressement à la construction de notre cher pays. C’est dans cet esprit, dit-il, qu’il a décidé au nom de la Nation sénégalaise de rendre hommage à ces illustres fils du pays, à travers le défunt président du Conseil des ministres, Mamadou Dia, dont le building administratif rénové portera le nom.

Par cet acte, il dit vouloir honorer ce grand serviteur de l’Etat et magnifier ces combattants émérites d’un Sénégal digne, confiant, rayonnant,prospère et solidaire. « Mamadou Dia

reste assurément pour notre jeunesse, les agents publics, à la classe politique, un exemple de citoyenneté, un travailleur infatigable, un modèle d’engagement, de rigueur et de probité. » A l’en croire, le président de Dia est reconnu comme l’inspirateur de l’architecture administrative du Sénégal moderne.

A ce titre, souligne-t-il, il a initié des reformes administratives hardies, adossées à nos réalités socio-économiques, mais aussi culturelles. «Son ambition était d’asseoir un développement autocentré accordant une place de choix à l’équité territoriale, à la justice sociale, que l’on retrouve dans le Yoonu Yokkuté,bet à l’autopromotion des communautés de base. Cette ambition était soutenue par des instruments de planification économique évaluatifs, notamment le premier quadriennal de développement ainsi que les premières structures d’organisation, d’animation et de financement de l’économie rurale. C’est tout le sens et toute la cohérence de mon action fondamentale de territorialisation des politiques publiques », a-t-il clamé. Le président Mamadou Dia était aussi, selon lui, le « Grand Maodo », le sage panafricain avec une expérience politique hors du commun. « Il fut un écrivain éclairé et un analyste avisé. Cet homme multidimensionnel méritait bien de la Nation cette reconnaissance exceptionnelle »,a-t-il déclaré.

MACKY SALL SE RAPPELLE LA FACE HIDEUSE DU BUILDING AVANT SA RÉNOVATION

Toujours dans son allocution, Macky Sall a précisé, un peu plus tôt, que le building administratifa incarné, pendant près de 60 ans, l’Etat dans son action quotidienne au service de ses concitoyens. « Il a été au cœur de l’action gouvernementale. Un laboratoire où s’organise le service public, un haut lieu de la République où se déploient les actions issues des décisions stratégiques qui engagent la vie et le sort de la Nation ». Selon lui, ce patrimoine historique classé a défié le temps ; non sans subir inexorablement l’usure. Ainsi, dit-il, le building a connu une dégradation avancée, présentant des risques d’insécurité civile pour les occupants et les usagers. «De l’autre côté, au niveau du Palais,on a une vue sur le building qui donnait une face hideuse de ses climatiseurs complètement érodés, gagnés par la corrosion. C’était une image insupportable. Et l’idée est partie de là. Il fallait changer cette situation. Sans dire les infiltrations. Pour ceux qui ont été ministres, moi-même entant que ministre, pendant l’hivernage, les cabinets avaient des cauchemars. Il y avait de l’infiltration et c’était des seaux qui étaient mis dans les bureaux pour collecter l’eau», s’est-il remémoré. Tout ceci étant, il souligne qu’il était impératif d’entreprendre la rénovation de ce bâtiment pour rendre ce précieux bien public digne d’une administration moderne, fer de lance de notre stratégie d’émergence. Attaché à la protection des biens publics et à la préservation du patrimoine national, il soutient qu’au-delà d’une rénovation de façade, le building a fait l’objet d’une restauration en profondeur avec une amélioration de la solidité du bâtiment principal, ainsi que la sécurisation et la fonctionnalité des locaux dans le respect des normes environnementales et sociales modernes.« Ce bâtiment économique permet une gestion efficace de l’eau ;mais aussi il permet d’importantes économies d’énergie avec son système photovoltaïque d’une puissance électrique de 546 KWh. Il dispose en outre d’un système innovant permettant une gestion centralisée et informatisée de toutes les installations, y compris la climatisation », a-t-il informé.bPoursuivant, le chef de l’Etat affirme que la rénovation du building administratif ainsi que les nouvelles sphères ministérielles de Diamniadio s’inscrivent dans le cadre du renouveau de notre administration. Outre les économies importantes réalisées au plan budgétaire, ajoute-t-il, ces infrastructures permettent d’améliorer le cadre et les conditions de travail des agents de l’Etat. Le Président Sall exhorte ces derniers à rester à l’écoute des usagers pour mieux répondre à leurs attentes légitimes. Au demeurant, le chef de l’Etat a demandé au gouvernement d’accélérer les réformes nécessaires, notamment pour un service public rénové mettant l’accent sur la performance et la transparence.

( Seydina Bilal DIALLO )