ORGANISATION DE LA PRESIDENTIELLE: Les assurances d’Aly Ngouille Ndiaye

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a fait face à la presse, hier, pour faire le point sur le niveau de préparation du scrutin présidentiel du 24 février 2019. A l’occasion, il a donné tous les chiffres, expliqué les modifications apportées à la carte électorale, donné des assurances sur les dispositions prises pour que la présidentielle se tienne dans d’excellentes conditions.

Entre le discours incendiaires et nihilistes de l’opposition et le point fait hier par le ministre de l’Intérieur devant des responsables des médias, il y a un fossé. Autant le C25 prédit une élection tronquée, fraudée, avec une carte électorale taillée sur mesure, des bureaux de vote fictifs, autant le ministre de l’Intérieur annonce une élection historique avec une organisation quasi parfaite. C’est que, d’après Aly Ngouille Ndiaye, conformément aux dispositions de l’article L.66du Code électoral, la carte électorale qui décrit la répartition géographique et l’implantation des bureaux de vote sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger, a été arrêtée le mercredi 23 janvier 2019 et publiée ce jeudi 24 janvier 2019, soit 30 jours avant la date, et remise aux différents candidats. Aly Ngouille Ndiaye a ensuite livré, dans le détail, toutes les statistiques concernant la carte électorale. Ainsi, le nombre totalde bureaux de vote est de 15397, répartis comme suit :14651 pour l’intérieur du pays et 746 pour l’extérieur. Quant aux lieux de vote, le nombre total est de 6919, dont 6549 à l’intérieur du pays et 370 à l’extérieur. Pour ce qui est des électeurs, il est relevé 6 683 043 inscrits sur les listes électorales, dont 6 373 451 pour l’intérieur du pays et 309 592 pour l’extérieur. Ensuite le ministre de l’Intérieur informe qu’à la date du 18 janvier 2019, les statistiques de distribution s’établissent ainsi qu’il suit pour l’intérieur du pays : 5 902 733 cartes retirées et un restant de 147 342 cartes à distribuer, soit un taux de retrait de 97,56%. Aly Ngouille Ndiaye soutient, dansla même veine, que depuis le 9 janvier 2019, des commissions administratives de distribution des cartes d’électeurs ont été créées par les préfets et les sous-préfets, à l’intérieur du pays, et par les chefs des représentations diplomatiques et consulaires à l’extérieur du pays. Non sans dire que la distribution des cartes d’électeurs ne s’est jamais arrêtée depuis la fin des élections législatives du 30juillet 2017.

13 MILLIARDS DE F CFA DÉPENSÉS À CE JOUR

Par ailleurs, toujours dans le cadre de la préparation du scrutin du 24 février prochain, Aly Ngouille Ndiaye déclare que son département est à pied d’œuvre pour relever le défi de l’organisation matériel et de la sécurisation de ce scrutin. De ce fait,dit-il, depuis le 13 décembre 2018, la mise en place du matériel électoral lourd a été entreprise sur l’ensemble du territoire national. Et pour l’étranger, il indique que ce matériel lourd est trouvé sur place, grâce aux relations de coopération tissées avec les pays d’accueil. «Il ne reste qu’à acheminer les imprimés, dont l’impression subordonnée à la publication de la liste des candidats retenus pour la présidentielle a débuté», a-t-il expliqué. Ensuite, le ministre de l’Intérieur a confié que ces documents électoraux sont constitués notamment de la listedes candidats, des procès-verbaux des opérations électorales, des feuilles de dépouillement, des fiches de proclamation des résultats, des fiches spéciales de recueil des résultats pour le vote à l’étranger, des procès-verbaux des commissions de recensement des votes. Il ajoute que ces documents doivent généralement comporter les noms pré-imprimés des candidats suivant l’ordre retenu par le Conseil constitutionnel. Aly Ngouille Ndiaye s’est réjoui, en outre, de la diligence des 5 candidats qui ont déjà désigné et communiqué les noms de leurs mandataires nationaux. « Ces derniers,à l’invite de la Direction générale des Elections (DGE), ont communiqué les modèles et les couleurs des bulletins de vote de leurs candidats respectifs. L’arbitrage des couleurs a été effectué, au terme duquel aucune contestation n’a été notée. Les couleurs choisies par les différents candidats ne prêtent ainsi pas à confusion. Les bon-à-tirer reçus, le tirage des bulletins de vote a été également lancé», fait savoir le ministre. Poursuivant, Aly Ngouille Ndiaye informe que jusque-là, ila été dépensé 13 milliards de FCFA, dont 5 milliards pour la ré-édition des cartes. «On est à environ 8 ou 9 milliards pour la présidentielle. Il faut signaler que pour l’impression, il n’y a que des entreprises sénégalaises qui ont été choisies», reseigne le premier flic du pays. En définitive, il a été rappelé que, «par décision n°3-E-2019 du 20 janvier 2019, le Conseil constitutionnel a arrêté ainsi qu’il suit, et ce, suivant l’ordre de dépôt des déclarations de candidatures, la liste des candidats à l’élection présidentielle, dont le premier tour est fixée au 24 février 2019. Les candidats retenus sont : Macky Sall, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang et El Hadji Sall. »A en croire le ministre chargé de l’organisation des élections, cet ordre retenu par le Conseil constitutionnel sera désormais le même sur l’ensemble des documents électoraux dont la procédure d’impression a été lancée dès après l’arrêt et la publication de la liste des candidats. «C’est dire que, pour l’Administration électorale, le processus est devenu irréversible et que les dispositions sont prises pour une organisation efficiente et transparente du scrutin», a conclu Aly Ngouille Ndiaye.

LE DISPOSITIF SÉCURITAIRE

Dans ce contexte de violence ambiante, le ministre ne se fait pas d’illusions. «Les élections vont se tenir dans d’excellentes conditions. Nous allons prendre toutes les dispositions pour assurer la sécurité des Sénégalais. Il ne se passera rien», a-t-il martelé, non sans préciser qu’il n’est pas encore envisagé d’allouer une garde rapprochée aux différents candidats. Aussi renseigne-t-il, à propos de Touba qui a connu des couacs lors deslégislatives, que des mesures spécifiques ont été prises.

( Seydina Bilal DIALLO )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.