PRESIDENTIELLE 2019: Thierno Bocoum roule pour Idrissa Seck

Un retour au bercail ? Le Président du mouvement «Agir» va soutenir son ancien leader Idrissa Seck. Il laisse le choix à ses partisans pour choisir entre Sonko, le Pur, Madické Niang ou Idrissa Seck.

Le jour de l’élection présidentielle approche et des alliances se nouent chaque jour. Président du mouvement «Agir», Thierno Bocoum, un ancien député de Rewmi, va soutenir son ex-mentor Idrissa Seck. Il a rendu publique sa position hier, mercredi 23 janvier 2019, dans une lettre adressée à ses partisans et sympathisants. Il laisse à ces derniers le choix de voir qui, entre Idy, Sonko, Madické ou le Pur, aura leurs voix. «Pour ma part, j’ai décidé de porter mon choix sur mon ancien compagnon, Idrissa Seck.

Je connais l’intimité du parcours de cet homme d’Etat souvent injustement combattu. Il me semble être, en toute conscience, le meilleur candidat du moment. (…) Entre la jeunesse et l’originalité d’Ousmane Sonko, la maturité et l’expérience d’Idrissa Seck, l’organisation et la méthode du Pur et de son président El Hadj Issa Sall, les nobles volontés affichées de Madické Niang, que chacun se sente libre du choix qu’il devra faire le 24 février prochain », dit-il en s’adressant à ses partisans. Cela dit, précise Thierno Bocoum, les ambitions du mouvement demeurent intactes. « Agir est un mouvement d’avenir, en construction, qui poursuivra son chemin dès la proclamation des résultats de l’élection présidentielle. Notre ambition, c’est de bâtir le Sénégal avec ce qu’il a de meilleur en vertu et en compétence », dit-il. Pour le natif de Thiès, il est «impératif que cette majorité silencieuse qui a été trompée et trahie exprime son désarroi à travers un vote massif contre le régime actuel ». Pour déjouer « les plans du régime qui cherche à immobiliser et à museler l’opposition », il invite les autres membres de l’opposition et les forces vives à se déterminer au plus vite. Au sujet du Président Macky Sall, Thierno Bocoum a estimé que « depuis le début du quinquennat, qu’il a transformé en septennat, ses ambitions personnelles et celles de son clan ont constamment prévalu sur l’intérêt général, celui du peuple sénégalais ». « Aujourd’hui, avec le système du parrainage, il a cherché à confisquer le vote d’une frange de la population par l’élimination des choix de candidats et l’imposition d’un quarté d’opposants. Il déroule et cherche à nous dicter un agenda. Au mouvement Agir, nous sommes déterminés à combattre ses pratiques et ses ruses», assure M. Bocoum. A l’en croire, le régime actuel est aux abois et le locataire du Palais de la République « ne compte se maintenir au pouvoir que par la ruse, la forfaiture et les divisions au sein de l’opposition. C’est à nous autres, leaders de l’opposition, d’être vigilants et de l’en empêcher ».

( Hadja Diaw GAYE )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.