INAUGURATION DE LA ROUTE SAMBA DIA-DJIFFER: Le Président satisfait une doléance de 60 ans

C’est  la fin du calvaire des populations de Fimela qui se déplaçaient difficilement à cause de routes impraticables. Cela est désormais un mauvais souvenir car le président Macky Sall a inauguré, hier, la route Samba Dia-Djiffer longue de 49 km. Le président Macky Sall a satisfait une vieille doléance des populations de la commune de Fimela. En effet le chef de l’Etat, qui poursuit ses activités d’inauguration d’infrastructures routières, était hier l’hôte des populations de Samba Dia, un village de la commune de Fimela, après celle du pont de Farrafenni. Le président Macky Sall, qui a passé toute la journée d’hier dans la région de Fatick, a procédé dans l’après-midi à l’inauguration de la route Samba Dia-Djiffer qui passe par trois communes. Les populations se sont mobilisées pour réserver un accueil chaleureux au président Macky Sall qui a résolu les problèmes de déplacements dans cette contrée de Fatick. Après la coupure du ruban, le chef de l’Etat s’est adressé brièvement aux populations parce qu’il devait inaugurer des hydrauliques à Joal, avant lancer les travaux de l’autoroute à péage Mbour-Fatick-Kaolack. «Populations de Samba Dia et de Fimela, je suis content d’inaugurer la route Samba Dia-Djiffer longue de 49 Km. Tout le monde connaissait les difficultés que vous rencontriez dans le cadre de vos déplacements. C’est fini, le calvaire de la route latérite», a déclaré le président Sall devant les responsables et militants de son parti et des sympathisants. A l’en croire, le calvaire est désormais un mauvais souvenir. «Aujourd’hui, c’est un grand jour pour vous puisque tout le monde connaissait cette doléance qui date de 60 ans. Elle est réglée et bien réglée», a-t-il soutenu. Le cout des travaux est estimé à 15 milliards. En plus du bitumage de l’axe, 19 ouvrages hydrauliques ont été redimensionnées et 30 nouveaux construits. Ainsi, il adresse ses remerciements aux responsables politiques de Fimela, notamment le maire Karim Sène et Marième Babou. Le président Sall a révélé devant le public que le secrétaire général de la présidence de la République, Maxime Jean Simon, a été un soutien discret des populations. Par ailleurs, il a bien pris note de la doléance que l’édile de Fimela lui a transmise. «Le maire m’a parlé du pont de Simal et le bitumage de la route BaboucarSamba Dia. On va voir comment goudronner cette route et faire le pont de Simal», a-t-il promis. Vieux Ndiaye . Le chef de l’Etat, et candidat à sa succession à la présidentielle de février prochain, a annoncé la couleur pour sa campagne électorale. «Je vous donne rendezvous à Fatick pendant la campagne électorale pour une mobilisation exceptionnelle. Je salue les imams, les délégués et les femmes de Samba Dia. Je suis bref parce que je dois aller à Mbour et Joal, et il fait nuit. Je salue aussi les populations des îles de Marlothie», a soutenu le président Sall. Il renouvelle ses condoléances aux populations de Marlothie à la suite du décès de la député Fatou Ndiaye qui était, selon lui, une véritable lionne.

( Ousseynou BALDÉ )