Guédiawaye: Eclairages de Aliou Sall sur la bande des filaos

Le maire de Guédiawaye et frère du président de la République dégage toute responsabilité de l’institution qu’il dirige dans la spéculation foncière opérée sur la bande des filaos de Guédiawaye. Lors de la réunion du conseil municipal de Guédiawaye hier, Aliou Sall a déclaré que le maire et le conseil municipal n’ont à voir avec les activités spéculatives dans la bande des filaos. Aliou Sall renseigne que des aménagements sont en train d’être faits au niveau de la bande des filaos et certains sont très avancés. Il s’agit, selon ses dires, d’un lotissement destiné au Syndicat des agents des impôts et domaines (Said) dans la commune de Golf Sud. Ce lotissement a été autorisé en 2013 avant son arrivée à la mairie de Guédiawaye. En plus de cela, il y a le lotissement de 3 hectares affecté aux magistrats. Pour ces deux lotissements, argue le frère du chef de l’Etat, la Ville de Guédiawaye n’a pas compétence à donner des autorisations sur la bande des filaos qui est classée.

 

Restons avec l’édile de Guédiawaye qui défend les populations de sa commune par rapport à l’affectation de leurs terres. «Je ne m’oppose pas à des décisions de l’Etat. Et d’ailleurs, je suis favorable à ce que des fonctionnaires de l’Etat puissent accéder au foncier», indique Aliou Sall. Dans le même sillage, il se dit favorable aussi à ce que l’on accède concomitamment à la demande des populations de Guédiawaye à travers les collectivités territoriales, notamment la ville de Guédiawaye et ses communes. Il trouve injuste qu’on affecte des terres à des fonctionnaires qui n’habitent pas Guédiawaye et qu’on refuse cela aux populations et collectivités territoriales de Guédiawaye. Aussi, lance-t-il un appel aux autorités pour qu’elles autorisent la mise en œuvre du plan d’action de la ville de Guédiawaye.

( Toutinfo.net )