REJET DE SES PARRAINS POUR NON ELECTEUR: Hadjibou Soumaré dément et offre sa collaboration au Conseil constitutionnel

Le rejet de 5275 parrains de la coalition «Hadjibou 2019» dans la région de Dakar au motif qu’ils ne figurent pas dans le fichier électoral relève d’une erreur du Conseil constitutionnel. En effet, les partisans de Hadjibou Soumaré soutiennent mordicus que des milliers de leurs parrains figurent bel et bien dans le fichier. Mais contrairement à la coalition «Atépa 2019» qui a décidé de saisir la Cour suprême, Hadjibou Soumaré et ses partisans proposent une collaboration avec les cinq sages pour dépasser ce contentieux.

Contrairement à la coalition «Atepa 2019» qui a décidé de saisir la Cour suprême et la Commission nationale électorale autonome (CENA) pour demander l’invalidation du processus des parrainages suite à de graves manquements constatés, la coalition «Hadjibou 2019» opte pour la méthode douce afin de résoudre le différend qui l’oppose au Conseil constitutionnel. A l’origine de ce différend, le rejet de ses parrains par les cinq sages du Conseil constitutionnel suite à la  vérification des parrainages. Ce qui a valu au candidat Hadjibou Soumaré d’être disqualifié de la course à la présidentielle du 24 février prochain. En effet, le Conseil constitutionnel estime que certains parrains de la coalition Hadjibou 2019 ne figurent pas sur le fichier électoral. Ce qui n’est pas le cas, de l’avis de la cellule de communication de la coalition.  «La coalition Hadjibou 2019, après analyse approfondie des motifs de rejets des parrainages de notre candidat, a démontré que le Conseil constitutionnel s’est manifestement trompé. La coalition Hadjibou 2019 attire l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur le fait que plusieurs de ses parrains, que le Conseil constitutionnel a déclaré «non électeur», figurent bel et bien sur le fichier électoral. Notre conviction sur la présence de nos parrains sur le fichier électoral est fondée sur les vérifications opérées par nos experts», soutiennent les partisans de l’ancien Premier ministre dans un communiqué parvenu à notre rédaction. Suite à la «contre-expertise» qu’elle a effectuée, la coalition de Hadjibou Soumaré ne sollicite ni plus ni moins que «la suspension» du processus de vérifications. «Le Conseil constitutionnel est invité à suspendre tout le processus de vérifications des candidats. Plus que leur titre de juges, leur position de sages les y oblige devant des preuves matérielles hautement certifiées», affirment les partisans de l’ancien président de la Commission de l’Uemoa. Cependant, la coalition Hadjibou 2019 est disposée à collaborer pour dépasser ce contentieux. «Nos équipes techniques sont disposées à collaborer activement avec le Conseil constitutionnel et la société civile devant ses erreurs manifestes d’appréciation». Revenant sur les vérifications opérées par le Conseil constitutionnel qui a décelé «5275 non électeurs» dans la région de Dakar, la coalition Hadjibou Soumaré persiste à dire que des milliers de parrains de ce chiffre avancé se trouvent bel et bien dans le fichier électoral. Elle ajoute que cela est certifié par un logiciel conçu par son équipe.

( M. CISS )