PREPARATIFS DE LA ZIARRA OMARIENNE 2019: Le Comité d’organisation dresse un satisfecit à dix jours de l’évènement

Le ministère de l’Intérieur a tenu hier la réunion préparatoire de la ziarra annuelle édition 2019 de la famille omarienne. C’était pour faire le point sur les besoins exprimés pour la réussite de l’évènement. Pour l’heure, tous les points sont satisfaits à l’exception de l’assainissement et de la sonorisation.

Pour faire de la ziarra omarienne de cette année une réussite, toutes les parties prenantes de l’événement se sont réunies hier sous la houlette du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille, pour discuter des dispositions à prendre afin de régler certains besoins. Ces besoins portent notamment sur l’eau, l’électricité, l’assainissement, mais surtout l’hygiène. À l’issue de la réunion, 28 points ont été relevés. À ce sujet, le ministre de l’Intérieur et les différents chefs de services régionaux ont apporté des réponses concrètes quant à la satisfaction de 26 points. Malheureusement, deux points sont restés en suspens. Ce qui pousse le ministre Aly Ngouille Ndiaye à indiquer que l’essentiel des besoins a été satisfait.  «Nous avons fait le point sur la préparation de la ziarra annuelle de la famille Omarienne qui aura lieu les 11 et 12 janvier à Louga. Nous avons fait le tour de l’ensemble des préoccupations, et pour l’essentiel, elles sont toutes satisfaites. Sauf deux points qui sont en suspens. Ces deux points concernent l’assainissement et la sonorisation, mais ils seront réglés la semaine prochaine», dit-il. Pour ce qui est de la question du courant, «la Senelec s’était engagée à mettre toute la région de Louga hors délestage. Et pour le problème de l’eau, le directeur régional avait promis de satisfaire tous les besoins exprimés. Donc pour la fourniture d’eau, nous n’avons pas de crainte», rassure-t-il. Lors de la rencontre, le porte-parole du jour Thierno Seydou Nourou Tall a magnifié les efforts fournis par l’Etat pour la réussite de l’évènement. «Nous avons obtenu une satisfaction totale. Le ministre nous a montré l’intérêt qu’il porte aux familles religieuses, surtout à celle de Cheikh Oumar Foutihou Tall. Nous le remercions. Que Dieu l’aide dans l’accomplissement de sa mission. Nous saisissons également l’occasion pour demander au Tout Puissant d’installer un climat de paix dans ce pays, surtout en cette période préélectorale», indique le chef religieux.

( Mama Katherine DIOUF )