Macroéconomique: Mamadou Lamine Diallo annonce un ajustement structurel

 Que les Sénégalais s’attendent à une situation économique plus morose, du moins si l’on en croit le président du mouvement Tekki. Le député Mamadou Lamine Diallo annonce qu’après l’euphorie du Groupe consultatif de Paris, l’ajustement structurel va commencer en 2019.

Selon Mamadou Lamine Diallo les annonces du Groupe consultatif ne sont pas des engagements de financement. Plutôt, dit-il, c’est un défaut de coordination qui a conduit à ces annonces sans fondement qui multiplient par trois le gap de financement. Pour le président du mouvement Tekki, les ajustements entre bailleurs se feront lors des engagements qui donnent lieu à des conventions juridiques de financement. Pour l’instant, soutient M. Diallo, Macky Sall cherchait un coup de pouce politique et les partenaires lui ont envoyé un signal flou. Il s’agit ainsi de gonfler les annonces de contribution et de refuser d’envoyer leurs entreprises au forum du secteur privé.

Il minimise les engagements budgétaires de bailleurs lors du groupe consultatif en soutenant que c’est l’équivalent de 300 francs CFA par habitant par jour. Or, précise-t-il, les décaissements qui en résultent et qui profitent au pays reviennent à 5% des annonces, au finish 15 francs par Sénégalais. Selon Mamadou Lamine Diallo, le jour où les Occidentaux croiront à l’économie sénégalaise, ils enverront leurs entreprises participer à l’industrialisation du pays. Avant de souligner que la mobilisation des recettes budgétaires reste le véritable problème macroéconomique du Sénégal. C’est pourquoi, dit-il, la Banque mondiale annonce un appui budgétaire de 104 milliards au Trésor sénégalais. Cet acte, est à ses yeux, le début de l’ajustement structurel. Pour rappel, le gouvernement cherchait 2850 milliards et a obtenu 7356 milliards.

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.