En caravane á Sandaga: Ousmane Sonko et Barthelemy Dias gazés

Barthelemy Dias dans ses œuvres. L’édile de Mermoz Sacré Cœur et le leader du Pastef, Ousmane Sonko étaient en visite de proximité, hier, à Sandaga pour échanger avec les populations. C’est aussi une manière pour les deux leaders dont les déplacements sont surveillés d’enquiquiner le président Macky Sall et son régime. C’est une foule qui a accompagné Dias et Sonko dans les rues de Dakar-Plateau. Le leader du parti Pastef explique leur descente à Sandaga par leur devoir de sensibiliser et d’échanger avec les populations sur les cartes d’électeurs, sur le parrainage et les atteintes des libertés. A l’en croire, Barthelemy Dias représente le candidat Khalifa Sall dont, dit-il, le jugement devant la Cour suprême est précipité par le régime pour l’empêcher de se présenter. Mais, il prévient que rien ne l’empêche d’être candidat. Selon Ousmane Sonko d’autres leaders et candidats à la candidature à la présidentielle vont leur rejoindre demain.

Restons avec Ousmane Sonko et Barthelemy Dias pour dire que leur procession en ville n’a pas été de tout repos. Ils ont été bloqués sur l’avenue Lamine Guèye à hauteur de Touba Sandaga par la police. Les militants agités ont mal pris l’intervention des limiers pour stopper leur visite de proximité. Dias et Sonko ont tenté de les calmer, mais la police a lancé des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Il y a  eu des blessés. Et pour éviter des affrontements, le leader du Pastef après quelques explications avec les policiers s’est engouffré dans son véhicule pour rentrer. Seulement après avoir rebroussé chemin, les militants ont bloqué son véhicule en l’obligeant de descendre et de poursuivre sa visite. Devant le refus de ses sympathisants, il est descendu pour aller à la rencontre des populations sous le regard des policiers qui n’ont pas jugé nécessaire de lancer des lacrymogènes pour disperser la foule. D’ailleurs, Barthelemy Dias a signifié aux policiers qu’ils exercent leur droit. A l’en croire, la loi leur permet d’aller sur l’ensemble du territoire pour échanger avec les populations dans le cadre du parrainage jusqu’au 26 décembre. Dias promet qu’ils descendront chaque jour sur le terrain jusqu’au 26 décembre.

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.