CAN 2021: La Caf confie l’organisation au Cameroun

Moins d’une semaine après sadécision de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, la Confédération africaine de football (Caf) a décidé de confier l’édition de 2021 au pays de Paul Biya. Et la Côte-d’Ivoire dans tout cela ?

Décidément, la Confédérationa africaine de football (Caf) ne sait plus sur quel pied danser. Après avoir énergiquement retiré l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, elle vient de prendre une décision plutôt surprenante. En effet, initialement confiée à la Côte-d’Ivoire,l’organisation de l’édition de2021 reviendrait au Cameroun.Une information confirmée hier par le 2e vice-président de laCaf. «L’édition 2021 de la CAN aura lieu au Cameroun qui a été dessaisi la semaine dernière de l’organisation de la prochaine édition prévue en juin prochain», a fait savoir Constant Omari, sur les ondes de Radio France internationale (RFI). LA COTE D’IVOIRE PAS PRETE ? Pour justifier une telle décision, le dirigeant estime que le pays d’Alassane Ouattara ne pourrait pas être dans les dispositions pour terminer ses travaux à temps. «Selon les canaux d’informations à la disposition de l’instance dirigeante du football africain, la Côte d’Ivoire ne pourra pas être prête pour abriter la CAN 2021. (…). Par certains canaux, il y avait déjà des contacts officieux avec les deux pays, la Côte d’Ivoire et le Cameroun. A partir du moment où nous n’avions pas encore reçu le répondant de la Côte d’Ivoire, notre président Ahmad n’était chargé que d’annoncer la décision. La nuit même durant laquelle nous avons reçu la confirmation du Cameroun, le président a signé une lettre à l’attention du chef de l’Etat camerounais pour lui confirmer que son pays avait la CAN 2021.Vingt-quatre heures après, nous avons reçu le retour de la Côted’Ivoire. Et le dimanche, la lettre a été adressée à la Côted’Ivoire», a détaillé Constant Omari. Ces propos de Constant Omarine font que confirmer la position du président Ahmad Ahmad. Dans un entretien accordé à Afrique Média TV, le Malgache

avait annoncé que la Caf souhaiterait que le Cameroun récupère l’organisation de la CAN 2021 et que l’on confie  celle de 2023 (déjà attribuée àla Guinée) à la Côte-d’Ivoire.

CAN 2023 : LE DOSSIER GUINEEN REEXAMINE

Alors qu’elle avait déjà savouré l’attribution de la CAN 2023, la Guinée n’est pas encore à l’abrid’un retrait. En décidant dedonner l’édition de 2021 au Cameroun, la Caf a en même temps placé la Côte-d’Ivoirepour 2023. Seulement, cetteplace revenait déjà aux Guinéens. A en croire ConstantOmari, la Confédération africaine de football (CAF) va ré-examiner la désignation de la Guinée. «Nous avons demandé ànotre secrétariat général denous ressortir le dossier guinéen», a informé le Congolaissur les ondes de RFI. En voyant plus clair, une CAN 2023 en terre guinéenne n’est plusd’actualité. Et si 2021 et 2023 reviennent respectivement au Cameroun et à la Côte d’Ivoire,la Guinée devrait espérer pour2025.

LE CONGO CANDIDAT POUR LA CAN 2019

Alors que la Caf cherche toujours un pays pour abriter l’édition de 2019, le nombre decandidats a augmenté. Après les candidatures annoncées de l’Afrique du Sud et du Maroc, le Congo-Brazzaville a présenté son dossier. L’annonce a été faite hier par le deuxième vice président de la Caf, le Congolais Constant Omari.

( El.H. THIAM )