REVELATION DE AHMED KHALIFA NIASS: « On a tué Sidy Lamine NIASS»

Finalement, c’est à Léona niassène, à Kaolack, auprès des siens, que le PDG du groupe Walfadjri reposera pour l’Eternité. Depuis 72 heures, des divergences sont apparues publiquement sur le lieu d’enterrement du célèbre journaliste, doublé d’un guide religieux et qui a été considéré à tort ou à raison comme «la voix des sans voix».

Ameth Khalifa Niass a tranché, le débnoat sur le lieu de l’inhumation du PDG de Walfadjri, rappelé à Dieu, ce 4 décembre, à l’âge de 68 ans, des suites d’un malaise cardiaque. Le fondateur du Groupe Walf sera enterré, dans le caveau familial, à Léona Niassène, à Kaolack, cette ville qui l’a vu naître. Sidy Lamine sera enseveli dans le mausolée de son frère et khalife de Mame Khalifa Niass, à l’Est de la grande mosquée de Léona, vendredi après la prière de 14 heures. « Sidy va partager le mausolée de El Hadji Ibrahima Niass, le précédent khalife de Léona niassène », a précisé, Ameth Khalifa Niass. Ce sera, ditil, en présence des khalifes généraux de Médina Baye et de Leona niassène, des représentants des autres familles religieuses, mais aussi des talibés. D’ailleurs, ces derniers ont donné de la voix, ce mercredi à la levée du corps avortée à l’hôpital Principal pour que celui qu’ils considèrent comme leur guide religieux soit inhumé à Kaolack. Le marabout a fait la révélation hier, tard dans la soirée vers 23 heures 30 minutes, lors d’un point de presse improvisé à son domicile, sur l’avenue Cheikh Anta Diop.

CHEIKH NIASS N’EST PAS L’AÎNÉ

Après un conclave familial ayant fait long feu, le frère ainé de Sidy Lamine Niass, dit avoir «pris ses responsabilités ». «Alhamdoulilah ! Au moment où je vous parle sa dépouille est en train d’être acheminée vers sa dernière demeure à Kaolack», dit-il sur les ondes de Emedia. «Les deux khalifes m’ont appelé pour me dire de ramener mon frère auprès de son père», a indiqué Ameth khalifa Niass. Revenant, sur ce qui a été annoncé publiquement, auparavant que Sidy Lamine Niass allai être inhumé à Yoff, Ameth Khalifa Niass contredit son neveu Me Cheikh Niass, fils de Sidy Lamine Niass. «Cheikh, ce qu’il dit n’est pas vrai. On lui a demandé si c’était un testament, il a répondu que c’est son idée. En plus, il n’est pas l’aîné. Il a deux autres frères : le plus âgé est né en 1976 et l’autre qui vit en France est de 1977, alors que Cheikh a vu le jour en 1988», a réfuté le mollah de Fass. «Il y a des enfants qui sont ignorés par d’autres enfants, c’est gravissime », a-t-il déploré. D’ailleurs, il s’engage à réunifier la famille de son frère, après le deuil. «on A TUE Mon FRERE…» Cependant, Ameth Khalifa Niass a profité de sa conférence de presse pour régler des comptes avec « les gens qui ont pris en otage son frère». « Je dois dire aussi mon mécontentement par rapport à ce qui s’est passé. Il y a des personnes abjectes qui ont voulu prendre mon frère en otage. On avait isolé mon frère de ma sœur et de moi comme s’il n’avait pas de famille. Il paraît même qu’il était paralysé d’une jambe», a accusé sans mettre de gants Ahmed Khalifa Niass. «C’est la même chose avec son travail. Son groupe était le fleuron de la presse, mais il a régressé, parce qu’on a fait partir de nombreux talents», assène-til. « Aujourd’hui, ils ont engagé, un combat. Je dis à ceux qui doivent gérer le groupe Walfadjri d’avoir une ligne commerciale », a fait remarquer M. Niass, avant de menacer de ses foudres les « comploteurs». «Ils ont tués mon frère. Ils sont là-bas et je les frapperai. Ces gens-là sont là-bas et aujourd’hui, ils l’ont mis dans un endettement lourd auprès des banques» accuse-t-il. « Pour la mémoire de mon frère, je paierai ses dettes », a-t-il juré, non sans proférer des menaces. «Je leur ferai payer », a-t-il assuré.

( Toutinfo.net )