Des agriculteurs sud-africains craignent d’être expropriés sans compensation

En Afrique du Sud, la question des terres continue de diviser le pays. La réforme agraire promise par Nelson Mandela n’avance pas. Le gouvernement, sous l’impulsion du président Cyril Ramaphosa,
 souhaite l’accélérer en amendant la Constitution pour pouvoir saisir les fermes sans passer par des négociations. Une liste de 139 fermes circule dans le pays, ce qui provoque la panique des agriculteurs blancs.

Victimes collatérales : les ouvriers agricoles, progressivement évincés des logements qu’ils occupent depuis des générations. Certains propriétaires craignent que ceux-ci réclament un droit à ces terres.

( France24 )