OPERATIONS PRE-GAMOU LUTTE CONTRE LE TERRORISME: Tivaouane surplombée par des drones

La direction de la police nationale a fait face à la presse à Tivaouane pour parler du dispositif sécuritaire mis en place avant, pendant et après le Gamou. En ce qui concerne les opérations pré gamou, le Commissaire Abdoulaye Diop, Directeur de la Sécurité Publique a fait état de l’interpellation de 159 personnes, la saisie de 500 kg de chanvre indien, la mise en fourrière de 27 véhicules, etc , masi aussi de drones qui survolent Tivaouane.

Le dispositif sécuritaire devant accompagner l’organisation de l’édition 2018 du Maouloud à Tivaouane, est déjà en place. Le Commissaire Abdoulaye Diop, Directeur de la Sécurité Publique a tenu hier un point de presse pour faire le point sur un tel dis- positif qui est opérationnel avant, pendant et après le Gamou. Selon lui, il y a eu des opérations pré Gamou et dans ce cadre 159 personnes ont été interpellées pour diverses infractions. Il s’agit de vol, de vente illégale de produits pharmaceutiques, de détention de chanvre indien avec 500 kg saisis, des jeux de hasard, d’ivresse manifeste, de vérification d’identité. Pour les infractions routières, quatre accidents corporels ont été enregistrés. Il y a également 27 véhicules mis en fourrière et 71 jakartas immobilisés. Pour les dispositions sécuritaires proprement dites, il annonce qu’un dispositif est mis en place à Tivaouane, mais qui va évoluer de façon substantielle suivant les contingences. Ce dispositif concerne d’abord la circulation des personnes et des biens. Il a lancé un appel à l’endroit de tous les usagers de la route pour leur demander de privilégier le sens de l’humain dans tout ce qu’ils font. C’est ainsi que les chauffeurs doivent se conformer aux règles élémentaires du code de la route. Pour les usagers, ils n’ont qu’à se conformer aux règles du droit partout où ils se trouvent, qui permet une meilleure protection du patrimoine de l’État. A l’en croire, la sécurité des marabouts et des pèlerins sera assuré et pour ce faire, des postes de police mobiles avec des patrouilles dans tous les quartiers et 5 postes de police avancés ont été mis en place. Ce qui permet permettra d’abréger les délais d’intervention et faciliter la communication entre la police, les pèlerins et les populations locales. En ce qui concerne les domiciles des marabouts, des files d’attente seront organisés pour permettre de canaliser les gens qui viennent se recueillir. Dans toute la ville, dit-il, le dispositif comprend des éléments en civil et des éléments en tenue avec à peu près les mêmes effectifs. Ainsi tous les lieux publics, toutes les voies réservées à la circulation des personnes et des biens, les gares routières, l’extérieur de la ville, les lieux de culte, les domiciles des marabouts, seront infiltrés. L’objectif est de faire en sorte que la paix et la tranquillité règnent partout dans Tivaouane et sa zone d’influence directe. De l’avis du Commissaire Abdoulaye Diop, toutes les dis- positions nécessaires ont également été prises pour faire face à la pègre. Dans de pareilles circonstances dit-il, il y aura toujours des gens qui vont préférer errer dans les faubourgs de l’ordre, refusant de se soumettre aux règles de la vie en société. «Tenant compte de l’environne- ment global de la région et de ce qui se passe un peu partout, un dispositif antiterroriste de prévention, et de riposte a été mis en place dont la mission est de veiller à ce qu’il n’y ait pas de coup de force ou de mouvement subversif. Il s’agit donc d’une compagnie chargée de ce phénomène et des éléments sont dé- diés au renseignement par rapport à ce phénomène. Et en terme de transmission et pour faciliter les opérations, la cité religieuse sera couverte par des drones», dit-il. De l’avis du Commissaire Diop, avec ce dispositif sécuritaire, il s’agit non seule- ment d’aller au devant des attentes des populations, surtout en des moments spéciaux comme le Gamou, mais aussi de satisfaire une très grande de- mande sociale de sécurité, pour qu’il y ait une ambiance et une atmosphère de paix et de quiétude à Tivaouane et dans toutes les villes où il y aura des gamous. « Le point névralgique c’est Ti- vaouane, mais nous avons pris en compte dans le dispositif sécuritaire des localités comme Kaolack, Thiès, etc. C’est dire que le maillage est un peu plus élastique » , dit-il.

( Mbaye SAMB avec Toutinfo.net )