MACKY SALL A NDIASSANE: «L’État a le devoir d’accompagner tous les foyers religieux, sans interférer dans leur fonctionnement»

C’est finalement hier que le Président Macky Sall a procédé à la remise officielle des clés de la Résidence Cheikh Bou Mohamed Kounta au nouveau Khalif de Ndiassane. D’un coût de 1,2 milliard FCFA, l’infrastructure, qui entre dans le cadre du programme de modernisation des cités religieuses, est désormais l’un des symboles de la Tarikha. Devant la famille Kountiyou, le chef de l’État a promis de poursuivre ses réalisations dans les cités religieuses.

La communauté Kountiyou de Ndiassane tient désormais sa résidence qui porte le nom de Cheikh Bou Mohamed Kounta, fondateur de Ndiassane. C’est le Président Macky Sall qui a officiellement remis hier les clés au nouveau Khalif Cheikhal Bécaye Kountiyou. De l’avis du président de la République, la religion est très importante au Sénégal où plus de 99% de la population sont des croyants, qu’ils soient musulmans ou catholiques. «C’est pourquoi l’État a le devoir d’accompagner tous les foyers religieux, sans interférer dans leur fonctionnement», affirme le numéro un des Sénégalais.
C’est pourquoi il promet de tout faire pour doter ces foyers d’infrastructures, dans le cadre du programme de modernisation des cités religieuses. Mais il précise qu’il ne s’agit pas d’une obligation gouvernementale. «C’est important de reconnaître les efforts qui ont été consentis, d’au- tant qu’il s’agit d’infrastructures qui vont contribuer à la protection du patrimoine de ces foyers», dit-il. Pape Abdourahmane Kounta, porte-parole du khalif, a exprimé la satisfaction de la famille et de la communauté avant d’évoquer la problématique de l’entretien de l’infrastructure qui demande des moyens énormes que la famille ne peut pas satisfaire. «C’est un aspect extrêmement important et, si le Palais Présidentiel est encore en état, c’est parce qu’il est entretenu et maintenu. Des pistes seront explorées, pour envisager la mise en place d’une dotation spéciale pour les collectivités locales qui abritent ces infrastructures».
Pour Mohamed Kounta, fils aîné du défunt khalif disparu il y a quelques jours, l’inauguration officielle de l’ouvrage était prévue lors du Gamou, mais finalement il fallait profiter de la visite du chef de l’État pour l’accomplir. Il informe que c’est le défunt Khalif qui avait préféré qu’un ouvrage de cette dimension soit dédié à la communauté Khadriya. C’est pourquoi il était hier l’absent le plus présent lors de cette cérémonie de remise officielle des clés de la résidence. «Il faut saluer l’originalité de l’ouvrage, qui est singulier dans la conception et très adapté aux valeurs de l’islam, même du point de vue de sa couleur verte qui est symboliquement celle de l’islam», indique Mouhamed Kounta. Lors du Gamou, souligne-t-il, la famille Kountiyou avait des difficultés pour recevoir tous ses hôtes, notamment les hôtes de marque, dans de bonnes conditions. Avec cet ouvrage, ce problème est définitivement résolu pour la famille, au moins pour 50 ans. L’infrastructure est composée d’un espace culturel, avec l’installation d’une radio et d’une télévision à circuit fermé et une bibliothèque Khadrya Kountiyou. Elle est constituée également d’autres salles intelligentes, aux équipements adaptés, et d’appartements privés pour le Khalif, qui lui permettront de recevoir ses hôtes pendant les grands événements. Sur le pan symbolique, l’ouvrage remplace l’étage de Cheikh Sidy Lamine qui est en train de s’effondrer.

( Mbaye SAMB avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.