AMINATA TOURE, COORDONNATRICE NATIONALE DU POLE PARRAINAGE DE BBY: «Nous avons une opposition sans arguments qui ne compte que sur la désinformation»

Le pole parrainage de Benno Bokk Yakaar (Bby) dirigé par Aminata Touré a procédé samedi dernier au lancement de la plateforme «Diisoo» avec comme thème introductif : «le Sénégal va mieux: faits et chiffres». A travers cette plate- forme, la mouvance présidentielle veut supplanter les «fake news» et autres dé- formations de la réalité par la vulgarisation des travaux du président de la République. Elle n’a pas manqué d’inviter l’opposition à des débats contradictoires et sereins.
C’est par la communication, long- temps considérée comme le talon d’Achille du régime, que la plateforme «Diisoo», compte s’appesantir pour réélire le Président Sall. Aminata Touré et ses camarades veulent réunir au sein de Bby tous les cadres, les acteurs de développement, bref les «génies» pour expliciter les résultats du bilan de leur candidat Macky Sall jugé «très satisfaisant». A vrai dire, la coordonnatrice du pôle parrainage de Bby craint que l’opposition mine le terrain au point qu’il leur soit impraticable. A l’en croire, le pouvoir a en face de lui une opposition sans arguments qui ne compte que sur la désinformation, les «fake news», l’invention pure et simple, la déformation volontaire de la réa- lité pour leurrer les Sénégalais. Mais c’est peine perdue, croit- elle.
En effet, l’envoyée spéciale du chef de l’État pense que les Sénégalais ne sont pas crédules pour gober tout ce qu’on leur raconte. «La preuve, malgré toute la cam- pagne de désinformation de l’opposition lors du référendum, les Sénégalais ont montré qu’ils avaient confiance au chef de l’Etat au sortir des urnes», ex- plique-t-elle. Ce qui prouve, selon elle, qu’il est désormais de leur ressort d’aller vers les populations pour leur expliquer les ré- formes et ses résultats, les programmes du chef de l’Etat. Mimi Touré estime que c’est fon- damental parce que les gens oublient vite. « A quelques encablures de l’élection présidentielle, il est encore temps. A travers cette plateforme, nous voulons communiquer collecti- vement sur les différentes réali- sations du président de la République secteur par secteur. Avec un tel bilan, pas la peine de se quereller, il faut juste débattre preuve à l’appui. Nous irons à l’offensive pour rétablir la vérité des faits et de manière tout à fait sereine», a-t-elle déclaré.

MIMI TOURé : «ON INVITE LES MEMBRES DE L’OPPOSITION A VENIR DÉBATTRE AVEC NOUS, DANS LA DISCIPLINE, LORS DE NOS PROCHAINES CONFÉRENCES PUBLIQUES»
L’ancien Premier ministre invite ainsi l’opposition à des débats contradictoires. «Ceux qui ont des choses à dire, parmi les membres de l’opposition, on les invite à venir débattre, dans la discipline, lors de nos prochaines conférences publiques. Et on va laisser les Sénégalais arbitrer», a- t-elle indiqué avant de rappeler : «c’est avec 65% que le Président Macky Sall est passé au second tour en 2012. Il s’en est suivi les élections législatives à l’issue desquelles on a obtenu une majorité à l’Assemblée nationale, il y a eu les élections municipales largement remportées. Et durant le référendum qui était la mère des campagnes d’intoxication, les Sénégalais ont su identifier ce que le chef de l’État a proposé dans le projet constitutionnel et lui donner la victoire. Nous avons également remporté haut la main les dernières élections lé- gislatives. Nous sommes confiants que la loi des séries sera à nouveau respectée.»
Par ailleurs, Aminata Touré informe que la plateforme «Diisoo» regorge de ministres, de cadres de très haut niveau, des présidents d’Institutions, de vice-présidents. «Nous comptons nous déployer dans les 14 régions. Nous allons sillonner le pays pour parler des réalisations du chef de l’Etat dans les domaines de l’Agriculture, de la Pêche, des Infrastructures, de l’Hydraulique, de l’Éducation, de la Santé, entre autres. Cela nous permettra de battre en brèche les arguments de ceux qui passent leur temps à spéculer et à parler sans le fonder sur une évidence», dit-elle. L’ex-garde des Sceaux invite en définitive l’ensemble de membres de la CCR, les cadres de BBY, les intellectuels, les sympathisants, les jeunes, les femmes, les sages à rejoindre la plateforme. Elle informe qu’il sera organisé une conférence publique par semaine avec des thèmes diversifiés, dans les quartiers, dans les capitales régionales et partout au Sénégal pour pouvoir parler du bilan du chef de l’Etat.
A préciser que le ministre Mbaye Ndiaye a modéré la rencontre qui a vu la participation de nombreux responsables de la mouvance présidentielle : Mor Ngom, Ibrahima Badiane, Abdou Aziz Mbaye, Me Ousmane Sèye, etc.

( Seydina Bilal DIALLO et Toutinfo.net )