BILAN SÉCURITAIRE DU MAGAL: 13 morts 505 blessés, 571 personnes interpellées et 9kg de chanvre indien saisis

Le bilan est lourd. L’indélicatesse des chauffeurs sur la route du Magal de Touba a occasionné 13 morts. Les appels à la prudence n’ont pratiquement pas servi à grand-chose. En effet, les sapeurs pompiers ont dénombré, le lendemain de la célébration du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, 13 décès et 505 blessés exactement. Selon le Capitaine Ndiaye du Groupement national des Sapeurs pompiers (Gnsp), les accidents de circulation ont occasionné 11 décès et 454 blessés. C’est dire que l’essentiel des décès durant le Magal est causé par les accidents de circulation. Les sapeurs pompiers ont repêché aussi un corps sans vie et récupéré un autre sur la route de Touba Khaïra. Le bilan provisoire établi par les soldats du feu est de 13 morts, au total. Depuis qu’ils sont installés à Touba pour les besoins du Magal, les sapeurs pompiers ont effectué 245 sorties, dont 142 pour des cas d’accidents.

Sitôt après la cérémonie officielle du Magal de Touba hier, les autorités policières ont dressé le bilan sécuritaire de l’événement. Selon le directeur de la Sécurité publique (Dsp), qui parle de bilan satisfaisant, 571 personnes ont été interpellées et 9 kilogrammes de chanvre indien saisis. Il a été enregistré un mort.
La ferveur et la communion spirituelles ont marqué le grand Magal de Touba. Mais malgré le dispositif sécuritaire déployé, les malfaiteurs ont refusé d’abdiquer. Ainsi, il a été enregistré plusieurs interpellations. Selon le directeur de la Sécurité publique (Dsp) Abdoulaye Diop, qui faisait face à la presse, «les commissariats de Touba, de Mbacké, de Diourbel et de Bambey ont interpellé 511 individus lors du Magal». En plus des interpellations, les policiers ont saisi 9 kilogrammes de chanvre indien. «Nous avons constaté aussi 63 accidents avec 30 dégâts matériels, 22 corporels et un mort qui est survenu sur la Corniche Serigne Modou», informe le commissaire Abdoulaye Diop. Poursuivant, il révèle que «723 pièces ont été saisies, 134 voitures mises en fourrière et 162 Jakarta immobilisés». S’agissant de la sécurisation des personnes et des biens, le directeur de la Sécurité publique (Dsp) parle d’un bilan positif, dans la mesure où il y a eu moins d’accidents et d’interpellations cette année. Il considère que la baisse des accidents est due à la passerelle de communication établie entre la police et la population. «On a pu privilégier l’excellence et la performance au service des populations, en lançant des postes de police avancés qui étaient au nombre de 7, en dehors de l’ou- verture du commissariat de Ndamaji», déclare le commissaire Abdoulaye Diop.

( Touitinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.