NOUVEL ALBUM DE FOU MALADE ET NIAGASS «Ousseynou Ak Assane », déjà un succès 

Composé de 12 titres, le nouvel opus du célèbre duo Fou Malade et Niagass du groupe de rap «Bat’Haillons Blin-D» parle des thèmes de société comme la corruption, l’indépendance de la Justice, l’émigration clandestine. Les paroles de cet album sont engagées à l’image de celles qui ont fait le succès de leur première productions.

C’est vers 1 heures du matin qu’ils sont montés sur scène. En présence de rappeurs parmi lesquels on peut citer Baye Souley, Thiat de Keur Gui et de Daddy Bibson, Fou malade et Niagass ont livré un spectacle live de haute facture. C’était samedi dernier, dans un restaurant de la place à l’occasion de la présentation de leur nouvel album. Contrairement à ce que font d’habitude leurs collègues artistes, ils ont adopté un autre format pour présenter leur produit intitulé «Ousseynou et Assane». En effet, c’est dans une ambiance particulièrement conviviale qu’ils ont fait leur prestation.
Pour ne pas se faire raconter l’évènement, leurs fans sont venus nombreux. Et Fou malade et Niagass les ont tenus en haleine pendant plusieurs heures. Dans l’album, les titres «corruption», «jumeaux» : «Ousseynou et Assane» dénoncent certaines tares de la société sénégalaise comme les policiers ripoux de la circulation. La vassalisation de la Justice fait partie des thèmes abordés par les deux «frères». Ils dénoncent une justice à deux vitesses qui favorise les riches au détriment des plus pauvres. Fou Malade et Ndiagass dénoncent également le bradage du littoral, mais aussi l’indifférence dont font l’objet des artistes décédés. Les interprètes de «Del balé» (faut pardonner) s’attaquent de nouveau à l’émigration clandestine. Ils interpellent ainsi les jeunes désireux à tout prix de se rendre en Europe et qui périssent en mer. Les deux rappeurs invitent ces derniers à retourner à la terre. Dans un autre titre intitulé : «Sounou litoral» Fou Malade et son tonitruant compère Niagass lancent un message fort aux autorités sénégalaises et leur rappellent que les populations ont besoin des plages. Raison pour laquelle, ils demandent aux autorités de ne pas brader les biens qui appartiennent aux Sénégalais dans leur globalité. La chaîne de la grande distribution : «Auchan» en a également pris pour son grade. Idem pour Accords de partenariat économiques (Ape) qui, selon eux, ils tuent l’économie sénégalaise et ne profitent pas aux citoyens sénégalais qui s’activent dans le secteur informel. Les amateurs pourront également savourer les lyrics d’autres morceaux comme «Mbeugel» et «Pédophilie».

( Seydina Omar GUEYE et Toutinfo.net )