ITALIE : JUVENTUS / NAPLES Koulibaly encore victime de chants racistes

Le football italien est, une fois de plus, secoué par une histoire de racisme. Selon une information dévoilée hier, le défenseur international sénégalais, kalidou koulibaly aurait été victime de chants racistes lors de la défaite de naples à turin (3-1).

Encore une histoire de racisme en Italie. Cela s’est produit samedi lors du match qui opposait la Juventus Turin à Naples. Une rencontre que les hommes de Massimo Allegri avaient remporté (3-1). Mais durant ce match au somment de la Série A, un fait particulier s’est produit à l’Allianz Stadium de Turin. A en croire Euronews, le défenseur international sénégalais Kalidou Koulibaly a été victime de chants racistes. «Les trois observateurs de la Fédération italienne présents au stade ont noté des chants lancés à l’endroit de Koulibaly», rapporte Euronews. Un acte qui pourrait être lourd de conséquences pour le club turinois. Selon les médias locaux, la Curva Sud turinoise pourrait être fermée pour au moins un match, après le rapport de la commission de discipline, attendu ce mardi. Ce n’est pas la première fois que le défenseur international sénégalais est visé par des actes de ce genre. L’année dernière lors de la 23ème journée de Série A, l’ancien joueur du FC Metz (France) avait été pris à partie par les supporters de Lazio Rome. Les chants des supporters romains avaient d’abord visé Naples et les Napolitains, avant de s’en prendre au Sénégalais. Face à la gravité des faits, l’arbitre Massimiliano Irrati avait inter- rompu le match pour quelques minutes. Sur son compte Instagram, le défenseur des «Lions» avait salué le «courage» de l’arbitre. A l’époque entraineur du Napoli, Maurizio Sarri (devenu coach de Chelsea) avait soutenu son joueur. «Nous sommes tristes de ces cris contre Koulibaly. Irrati a bien fait d’arrêter la partie. C’est ce qu’il fallait faire et il a très bien fait», avait déclaré le technicien italien. Pour l’heure, Naples n’a pas encore communiqué sur ces récents incidents.

( El Hadj Abdoulaye GAYE et Toutinfo.net )