SOHAM EL WARDINI OU BANDA DIOP Le successeur de Khalifa sall connu ce samedi

L’élection du nouveau maire de Dakar est prévue ce samedi dans la matinée. Pour l’heure, deux candidatures sont déclarees en les personnes de Banda Diop et de Soham Wardini. Cette dernière qui assurait l’intérim à la Ville de Dakar est en pole position, à en croire nos sources, parce que bénéficiant du soutien des maires de Taxawu Dakar, des conseillers de l’Afp, du Pds, de Rewmi et de Bokk Giss Giss.

Le successeur de Khalifa Sall sera connu ce weekend. Le poste est vacant depuis sa révocation faisant suite à sa condamnation dans l’affaire de la caisse d’avance de la Ville de Dakar. C’était sa première adjointe Soham El Wardini qui, jusque-là, assurait l’intérim. D’ailleurs, selon nos sources, elle est la candidate de Khalifa Sall lors de cette nouvelle élection du maire de la capitale prévue ce samedi dans la matinée. La responsable des femmes progressistes de Dakar fera face à un autre Khalifiste, Banda Diop.

Le maire de la Patte d’Oie, en disgrâce auprès des Khalifistes depuis sa participation à une rencontre chez Ousmane Tanor Dieng, devra chercher des soutiens ailleurs que chez ses camarades de Taxawu Dakar qui ont reçu l’instruction de soutenir Soham El Wardini. En plus d’être une fidèle parmi les fidèles de Khalifa Sall, Soham El Wardini est perçue comme celle qui peut assurer la continuité des chan- tiers démarrés par le leader de Taxawu Dakar.
Soham El Wardini peut également compter sur le vote des conseillers du Pds, de Rewmi, de Bokk Giss et de l’Afp dont elle est issue. Banda Diop demeure par conséquent un candidat solitaire à moins que les conseillers de Benno Bokk Yakaar (Bby) jettent leur dévolu sur lui, le jour du vote. Il est important de souligner que la mouvance présidentielle n’a pas officiellement désigné un candidat ni donné une consigne de vote. Selon des sources proches de la mouvance présidentielle, c’est le scrutin du 24 février prochain qui intéresse les apéristes et ses alliés. Surtout qu’une défaite lors de cette élection du maire de Dakar pourrait déteindre sur l’échéance de février prochain. En effet, la majorité des conseillers à la ville de Dakar sont membres de Taxawu Dakar et le régime ne voudrait pas récolter une défaite de plus dans la capitale. Après avoir remporté de justesse les législatives dans la capitale, une défaite viendrait doucher toutes les ardeurs du pouvoir en quête de victoire à Dakar à la présidentielle. N’empêche, en plus des deux candidats déclarés déjà connus, il pourrait y avoir d’autres candidatures surprises le jour du vote (samedi). Puisque tout conseiller à la ville peut naturellement présenter sa candidature. Il s’y ajoute que le vote est secret.
S’agissant du maire du Plateau Alioune Ndoye la candidature était pressentie, il est établi, d’après nos informations, qu’il ne convoitera pas le fauteuil de maire de la Ville. En attendant, le bureau municipal élargi aux secrétaires élus et aux présidents de commission va se réu- nir aujourd’hui pour préparer cette élection et effectuer les derniers réglages.
Par ailleurs, force est de constater que les pronostics tournent pour le moment en faveur de Soham El Wardini. Et si elle remporte le vote, elle va entrer dans l’histoire en étant la première dame portée à la tête de la ville de Dakar. Première adjointe au maire, Soham El Wardini tenait jusque-là les rênes de la capitale en assurant l’intérim. Secrétaire générale de la commune de Mermoz-Sacré-Cœur, à Dakar, puis présidente des femmes du département et membre du bureau politique de l’Afp, Soham El Wardini fait la connaissance de Khalifa Sall en 2009. En 2014, Khalifa Sall obtient un nouveau mandat à la tête de la mairie de Dakar, hors de la coalition gou- vernementale, Benno Bokk Yakaar. Il lui propose alors le poste de première adjointe. L’Afp, restée fidèle à Macky Sall, ne le lui pardonne pas. Soham El Wardini rejoint dans sa disgrâce son nouveau mentor. Elle a fait campagne début 2016 pour le NON au référendum constitutionnel. Très fréquente à Rebeuss, elle a eu du mal à supporter les premiers jours de l’incarcération de Khalifa Sall.

( Seydina Bilal DIALLO et Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.