CIBLE DE NOMBREUSES ATTAQUES ET AUTRES ACCUSATIONS: Thione Seck solde ses comptes avec ses détracteurs et annonce son retour en force

Le  leader du Ram Dan, Thione Ballago Seck, est profondément amer et meurtri. C’est pourquoi, il a profité hier de son face-à-face avec la presse pour solder ses comptes avec ses détracteurs et les contempteurs de son fils Waly Ballgo Seck. Il a, par ailleurs, saisi l’occasion pour revenir de long en large sur son projet musical qui com- porte un coffret de 8 albums dénommé «Thione Seck à
Gogo et la Cedeao en cœur».

Il y est allé à cœur ouvert. Sans aucune langue de bois comme à son habitude, Thione Seck a évoqué tous les sujets brûlants qui le concernent et qui défraient la chronique locale depuis quelques jours. Face aux journalistes, le chanteur a clamé haut et fort qu’il a été victime d’un complot dans l’affaire qui lui avait valu un séjour carcéral de 8 mois à Rebeuss. Refusant de trop s’épancher sur ce dossier, le lead vocal du Ram Dan a indiqué que ses déboires judiciaires lui ont permis de com- prendre beaucoup de choses dans le milieu du showbiz. Il soutient que des personnes, tapies dans l’ombre, ont cherché à ternir son image, mais, indique-t-il, Dieu en a voulu autrement.
En guise de réplique aux virulentes attaques dont il fait l’objet de la part du promoteur Guin Thieuss qu’il accuse de malhonnêteté, Thione Seck considère que ce dernier «est de mauvaise foi». A l’en croire, Guin Thieuss a été mandaté par un promoteur du nom de Edmond qui vit au Canada et qui voulait faire son fils Waly Seck dans ce pays. malheureusement, dit-il, les choses ont pris une autre tournure dans la mesure où Waly Seck avait déjà signé un contrat avec des pro- moteurs gambiens pour spectacle de 10 jours aux Etats Unis. En plus de cela, il s’est posé un problème de visa pour le Canada. D’après Thione Seck, ce sont les seules raisons qui ont fait capoter le projet de Guin Thieuss

et de son partenaire qui, selon lui, «ne parlent plus le même langage». Mieux, argue-t-il, Waly Seck a remboursé tout l’argent au nommé Edmond qui était le principal signataire du contrat avec le jeune Faramarène. En raison de tout ceci, il soutient que Guin Thieus cherche uniquement à écorner son image. Pour rappel, l’ancien animateur de Hip Hop à la Rts n’avait pas mis de gants pour accuser Thione Ballago Seck et son fils Wally d’être de «vrais escrocs».
Sur un autre registre, le leader du Ram Dan s’est également employé à s’expliquer sur le dif- férend qui l’oppose au manager de Sidy Diop qui l’avait sévèrement savonné sur la toile pour non respect d’un engagement. Revenant sur les faits, Thione Seck parle d’un malentendu. A l’en croire, il considère Sidy Diop comme son propre fils. «Le manager de Sidy Diop est venu me voir pour me parler de son projet, mais à la dernière minute j’ai été informé que la salle était déjà louée. C’est par la suite que j’ai tenté de joindre le manager de Sidy Diop, mais en vain. Après cela, je lui ai envoyé le numéro de mon fils, Mouhamet Seck qui est, par ailleurs, le gérant de Penc Mi. Ce dernier, pour ne pas le vexer, lui a signifié que Sidy Diop devait repousser la date de son show, car la salle est en réfection. J’ai tenté d’arrondir les angles, mais quand j’ai vu la vidéo du manager je m’en suis lavé les mains», martèle Thione Seck qui n’a pas manqué de magnifier la sortie de Sidy Diop qui le présente comme son père.
Thione Seck change de «disque» Concernant le coffret de 8 albums dénommé «Thione Seck à gogo» qu’il avait récemment annoncé, il souligne que le projet est en phase de maturation. «Nous sommes en ce moment dans les mixages. 329 artistes ont déjà posé leurs voix. C’est un projet qui sort du commun. C’est pour cette raison que la durée du projet est de 7 ans», affirme l’auteur de «Diaga». A l’en croire, les textes sont rédigés en français et dans les différentes langues officielles afin de toucher un large public que ce soit dans la sous-région et niveau international. Interpellé sur le coût du projet, Thione Seck s’est montré cachotier. «Le budget est colossal. Je suis en sursis parce que j’ai 63 ans. Je suis en fin de carrière. Les 8 albums vont sortir par portion», a-t-il fait savoir.

( Seydina Omar GUEYE et Toutinfo.net )