NGOUDA FALL KANE, CANDIDAT A LA PRÉSIDENTIELLE: «Ce qui me dérange le plus chez Macky Sall…»

«Je vais me battre contre Macky Sall et il le sait, aussi bien qu’il sait aussi que je ne fais pas partie des carpeaux qu’il pêche, ni des affamés qu’il invite au Palais». ces propos ont été tenus ce week- end à Thiès par ngouda fall Kane, candidat à la candidature de la présidentielle de 2019, qui est en train de monter le nouveau pôle des patriotes.

Ngouda Fall Kane a choisi son quartier la Cité Lamy pour lancer sa campagne de collecte de
signatures dans le cadre du parrainage. «Je suis dans la ville de Léopold Sédar Senghor, ville d’Ousmane Ngom, de Moda Kane et de Kader Ndiaye. Je suis dans ma ville ! Je ne dois pas perdre dans cette ville-là. Idrissa Seck est mon jeune frère et je le salue au passage. Ce qui me dérange le plus chez Macky Sall, c’est de n’avoir pas voulu mettre 29,5 milliards de Fcfa dans les chantiers de Thiès, parce que tout simplement Idrissa Seck n’est pas son allié», dit-il. D’après Ngouda Fall Kane, le Premier ministre est venu
récemment à Thiès pour dire que le président de la République l’a envoyé pour investir 8 milliards Fcfa dans des programmes de développe- ment de Thiès. Mais qu’il sache qu’en cette veille d’élection, il est trop tard. Ngouda Fall Kane estime qu’il ne boxe pas dans la même catégorie que les responsables qui représentent le Président Macky Sall à Thiès. «Je me bats contre Macky Sall. Ses responsables à Thiès ne m’intéressent pas. Nous savons ce qu’ils font, ils donnent l’argent de l’État» a-t-il soutenu avant d’ajouter que l’argent de l’Etat est en train d’être distribué. D’où son appel à tous les Sénégalais pour qu’ils se mobili- sent. «Ces gens-là sont en train de gaspiller l’argent de ce pays. Ils sont en train d’acheter la conscience des Sénégalais, d’acheter leur liberté, ils sont en train d’acheter les Sénégalais tout court», poursuit-il. C’est dommage de voir des gens débourser 5.000 Fcfa pour être parrainés. L’Alliance Pour la République (APR) aurait pu proposer une somme beaucoup plus importante. Le Sénégalais vaut mieux que 5.000 Fcfa et beaucoup plus que 50.000 Fcfa. Le temps est précieux et ce qui nous intéresse en ce moment, c’est le parrainage. Il faut nous permettre d’étendre notre ambition et cela n’est possible qu’avec le parrainage. Chers Thiessois, faites attention ! Ne vous trompez pas. Cinq mille (5.000) francs Cfa empochée, aujourd’hui, ne doit ni valoir les études de vos enfants, ni financer les projets des femmes dans le futur. Il y a des milliards qui doivent venir. Et si la gestion de ce pays est laissée entre les mains de cette équipe d’incompétents, le Sénégal ira inéluctablement à la dérive». Pour sa part, il soutient qu’il n’a rien à cacher. «Je n’ai pris aucun argent de qui que ce soit et pourtant, j’ai géré des deniers publics. C’est à Thiès que le parti «Jamm Ak Xeweul» a officiellement lancé sa campagne de parrainage. «Ce pays doit changer et il n’est pas question de le laisser entre les mains de voleurs, de gens qui ont gaspillé l’argent public». A l’en croire, les nombreux problèmes que connaît le pays recommandent le départ de Macky Sall du pou- voir. «Le Sénégal est devenu un pays où l’emploi reste un rêve pieux. Un pays où pour bénéficier d’un financement, il faut être militant de l’APR. Un pays où pour être Directeur Général, il faut appartenir au parti présidentiel. Un pays où l’argent public est dilapidé. Un pays où la pénurie d’eau et la faim sont une règle. Un pays où on devient un conducteur de moto «Jakarta» ou un marchand ambulant après avoir obtenu ses diplômes universitaires. Un pays où il faut qu’un étudiant soit tué pour que ses camarades puissent percevoir leurs bourses», tonne Ngouda Fall Kane.

( Mbaye SAMB et Toutinfo.net )