INSTALLE A LA TETE DE LA POLICE NATIONALE: Ousmane Sy annonce de grands chantiers

La cérémonie d’installation du nouveau Directeur général de la Police nationale, ousmane Sy a eu lieu hier, à l’ecole nationale de police et de la formation permanente. A peine installé, le patron de la Police ouvre ses nouveaux chantiers en particulier lutte ter contre les dérives sur les réseaux sociaux.

Après 36 ans et 11 mois de carrière passés au niveau de la Police nationale dont deux ans et 11mois passés à la tête de la Police nationale, l’Inspecteur général, Omar Maal a fait ses adieux hier, à l’occasion de la passation de service avec le nouveau Directeur général de la
Police nationale, Ousmane Sy. Dans un discours plein d’émotion, le Directeur sortant, Omar Maal a fait le bilan de son passage à la Police. Il estime que grâce au soutien du ministre, ils ont pérennisé et engrangé des résultats significatifs en matière de sécurisation des personnes et des biens. «Nous avons fait des efforts dans la lutte contre la criminalité, le trafic et l’usage de drogue tout comme dans le domaine de la contrôle des migrations irrégulières, la cybercriminalité et la gestion démocratique des manifesta- tions», dit-il.
ALY NGOUYE NDIAYE : «EVITER DE FAIRE PREUVE DE ZÈLE  INUTILE DANS LEURS ACTIONS»
Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye a estimé que l’Inspecteur général de police, Ousmane Sy a fait ses humanités au Prytanée militaire Charles Ntchororé de Saint- Louis. «Ce qui le préparait déjà au haut commandement avant de réussir au concours des officiers de police en 1986. La nomination d’un tel officier à la tête de cette prestigieuse insti- tution qu’est la Police nationale rassure pour relever dans la continuité, tous les défis sécuritaires auxquels nous faisons face notamment la criminalité organisée, la cybercriminalité et la lutte contre le terrorisme», explique t-il.
Cependant, il exhorte le nouveau directeur à mettre l’accent sur la formation de ses hommes en les imprégnant davantage à la culture de l’excellence, «en évitant de faire preuve de zèle inutile dans leurs actions mais aussi à rester fermes dans la protection des institutions de la République», prône t-il. Avant de faire un témoignage sur le Directeur sortant. «Il a marqué d’une empreinte indélébile son passage à la tête de la Police nationale pour ses qualités de leader et son sens élevé du devoir. Sous son magistère, la
Police a traversé des crises profondes avec professionnalisme», souligne t-il.
Pour sa part, le tout nouveau Directeur général de la Police nationale, Ousmane Sy estime que le combat est ardu mais reste à la hauteur des femmes et des hommes de la Police. Parlant de ses défis, il a des chantiers comme l’amélioration des rapports police/populations, la densification du maillage sécuritaire, le renforcement de l’efficacité opérationnelle, la lutte contre la criminalité, le réarmement moral des personnels. «S’agissant des rapports avec la population, force est de constater qu’ils doivent, aujourd’hui plus que jamais, être améliorés. En effet, les récriminations de différentes franges de la population ont été entendues. Ces préoccupations feront l’objet d’une prise en charge dans toutes ses dimensions et son implication, dans la gestion de la sécurité», déclare t-il.
L’Inspecteur général de la Police indique que la couverture sécuritaire résultant d’un maillage national incomplet sera corrigée.

«LES DÉRIVES À TRAVERS LES RÉSEAUX SOCIAUX  SERONT LARGEMENT COMBATTUES

«C’est ainsi que la présence policière sera davantage renforcée par l’ouverture de nouveaux services de police dans tous les chefs-lieux de département et agglomérations importantes particulièrement au niveau des frontières», rassure t-il.
Pour ce qui est de la lutte contre la criminalité, «les stratégies innovantes d’occupation du terrain déjà identifiées permettront assurément de mieux orienter notre action vers la satisfaction des besoins en sécurité de nos concitoyens», souligne-t-il.
Poursuivant son propos, il soutient que «la Police nationale, qui a déjà pris conscience des enjeux de sécurité du 21ème siècle, va mettre l’accent sur la prévention des menaces cybernétiques et la répression des infractions commises aux moyens des Tic, dans le but d’accompagner la société vers un cyberespace sécurisé et pacifié. Les dérives notées sur les réseaux sociaux seront largement combattues».
Sur le plan social, un effort particulier sera mis sur l’assistance médico-sociale en faveur de nos veuves et orphelins, des camarades malades et en situation de mobilité réduite.

(Mame Diarra Dieng et Toutinfo.net)