MENACE DE CENSURE: Sénégalais aux applications de téléphonie par internet : WhatsApp, Facebook Messenger, Skype, Viber, etc

Le Projet de loi portant Code des communications électroniques, adopté par le Gouvernement du Sénégal en conseil des ministres du 06 Juin 2018, et devant être voté à l’Assemblée nationale, menace, en son article 27, l’accès des Sénégalais aux applications de téléphonie par internet : WhatsApp, Facebook Messenger, Skype, Viber, etc. C’est la conviction des associations sénégalaises et internationales, des acteurs du monde des TIC et des enseignants chercheurs qui comptent d’ailleurs tenir un point de presse ce vendredi pour se prononcer sur les dangers d’un tel projet de loi. Dans un communiqué parvenu à « L’As »,

il est indiqué que l’abourissemnt d’une telle mesure porterait un sérieux coup à l’éco- nomie numérique du pays et pourrait remettre en cause des avancées significatives de la vitrine démocratique que se veut le Sénégal. Les experts en TIC soulignent que cette disposition met en péril la neutralité du Net et pourrait permettre de bloquer, ralentir, filtrer ou encore surveiller l’accès à WhatsApp, Viber, Messenger, Skype et autres applications de téléphonie en ligne pour préserver les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile au détriment des intérêts des utilisa- teurs sénégalais. A l’inverse, ajoutent-ils, ils peuvent aussi les favoriser, mettre en avant, impo- ser, discriminer, en somme un Internet à deux vitesses : un pour les riches et un autre pour les pauvres dans un pays ou la fracture numérique est déjà béante.

( Toutinfo.net)