PIERRE GOUDIABY ATEPA JUSTIFIE SA CANDIDATURE: «parmi tous les candidats déclarés, personne n’a l’expérience internationale pour sortir notre pays de là où il est »

Le célèbre architecte a decalaré officiellement hier, sa candidature à la présidentielle de 2019. Face à la presse, Pierre Goudiaby Atepa est revenu largement sur les raisons de son engagement politique. Il a annoncé qu’une fois élu, il fera un mandat unique de transition.

Pierre Goudiaby Atepa est prêt à affronter Macky Sall en 2019. Il l’a fait savoir hier lors d’une cérémonie officielle de déclaration de candidature. Le célèbre architecte qui se réclame d’une troisième voie ; loin du pouvoir comme de l’opposition, veut refonder la manière de faire la politique au Sénégal. Pour le président du mouvement «Sénégal Rek», l’heure est grave et notre pays est presqu’à la dérive. «Le Sénégal est en pleine dislocation, déchiré par des querelles crypto- personnelles qui sèment la discorde et le désespoir. La politique éthique de nos pères et grands-pères est remplacée par une politique GIE où l’intérêt général est sacrifié sous l’autel des intérêts égoïstes», s’est-il désolé. Ces faits parmi tant d’autres, l’ont poussé à présenter sa
candidature réclamée jusque-là par des jeunes Sénégalais. « Si j’accepte le sacerdoce, c’est parce que je n’ai pas trouvé parmi tous les candidats déclarés quelqu’un qui ait l’expérience internatio- nale pour sortir notre pays de là où il est. Si je l’avais trouvé, je serai allé avec lui», soutient-il. Toutefois, il croit profondément qu’il faut des gens moins âgés que lui pour gérer le pays. C’est pourquoi, il promet qu’il fera un mandat unique de transition afin de changer les mentalités et ensuite laisser les plus jeunes continuer. En plus de déclarer son patrimoine, il promet de renoncer à son salaire une fois élu président de la République. «Soyez rassuré, je ne prendrai pas un centime de mon salaire. Les retombées de tous les projets que je réaliserai iront à ma fon- dation pour les talibés et les jeunes qui n’ont pas de quoi poursuivre les études», a-t-il déclaré.
AtePA : « NOTRE Numéro 1, C’EST RESTAURER LES VALEURS, REFAITE L’HOMO SENEGALENSIS»
Parlant par ailleurs des valeurs,
Atepa dit ne pas comprendre qu’on veuille imposer aux Sénégalais certaines pensées du genre : « Khaliss do Ko Liggey dank Koye Ligenti» (Ndlr : Ce n’est pas par le travail qu’on gagne de l’argent mais plutôt par des deals). Cette mentalité «assassine», dit-il, est en train de détruire le Sénégal. «J’en appelle à une profonde mise en cause de nos mentalités. Notre chantier numéro 1, c’est de restaurer les valeurs et de refaire l’Homo Senegalensis », a-t-il indiqué.
Sur un autre registre, il n’a pas manqué de déplorer l’insalubrité dans laquelle se trouve le pays, pointant du doigt les trottoirs dans nos villes. «Auparavant, nos trottoirs étaient entretenus avec des jardins publics. Il n’y a plus de jardins, ni trottoirs ; partout, ce sont des carcasses de voitures. Il ne faut pas être une municipalité riche pour se débarrasser des carcasses de voitures. Tous les espaces publics sont jonchés de carcasses de voitures», a-t-il déploré.
Atepa soutient en définitive qu’il descend dans l’arène politique qu’il a toujours tenue à distance pour la refondation d’une République «où bonne gouvernance, vertu, justice et intégrité sont synonymes ; où ces valeurs riment avec honnêteté, refus de la corruption et de la concussion. Corruption zéro, c’est le slogan de Sénégal Rek». Il estime que les Sénégalais sont fatigués de voir des gens faire de la politique sans que celle-ci ne fasse rien pour les rendre plus heureux. «Je vous invite à rejoindre notre plate-forme «Sénégal Rek» pour que nous puissions ensemble, constituer cet arc-en-ciel de compétence sénégalaise pour travailler à refonder et à bâtir le pays. A commencer par les millions d’électeurs qui sont restés chez eux, nous leur disons de demander aux politiciens qui essayent de les corrompre, où ils ont pris tout cet argent ? Sachez que si vous vous laissez acheter, c’est l’avenir de vos enfants que vous bazardez », a-t-il terminé.

( Seydina Bilal DIALLO et Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.